Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

le son du grisli #3Peter Brötzmann Graphic WorksConversation de John Coltrane & Frank Kofsky
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Jessica Meyer : Sounds of Being (Pipeline Collective, 2014)

jessica meyer sounds of being

Le coup du (de la) musicien(ne) qui sait tout jouer (classique, contemporain, jazz, impro, indien, flamenco, bourrée auvergnate…), on vous l’a déjà fait ? A moi aussi. On en arrive le plus souvent à un patchwork indigeste et sans saveur. Est-ce ce qui arrive avec Jessica Meyer ici ? Soyons honnêtes, nous avons entendu bien pire.

Jessica Meyer est une altiste confirmée, et qui n’a pas l’archet dans sa poche. Elle aime à se démultiplier et à envisager quelques belles et saines périphéries : virtuosité nerveuse (Hello), attente et suspension quasi-microtonale (Touch), petites frayeurs (Afflicted Mantra), inquiétude sourde (Duende). Tout cela est très consonnant, très joli, mais est-ce suffisant pour nous passionner ?

Jessica Meyer : Sounds of Beings (Pipeline Collective Recordings)
Enregistrement : 2013-2014. Edition : 2014.
CD : 01/ Getting Home (I Must Be…) 02/ Hello 03/ Into the Vortex 04/ Afflicted Mantra 05/ Source of Joy 06/ Touch 07/ Duende
Luc Bouquet © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

>