Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Parution : Premier bruit Trente-six échosAu rapport : Festival Le Bruit de la MusiqueParution : le son du grisli #2
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Drouet, Frith, Sclavis : Contretemps etc. (In Situ, 2011)

drouet_frith_sclavis_contretemps

A approcher tant de climats, à se délester ainsi, à humer le chaos, à planer et tournoyer sans centre, à désactiver leurs tics, à pulvériser tous les filets protecteurs ; ils ne pouvaient que gagner ou se perdre dans un grand fourre-tout superflu.

Et bien sûr, ils gagnent. Ils gagnent en poussant le trait à fond. Ils gagnent à arpenter ainsi ces paysages composites et déviants. Les récifs leur sont familiers. Ils sont libres comme une eau de spasme, indemnes de toutes les tempêtes. Guerre et paix chez eux, alarmes et fracas. Mais surtout : une improvisation qui ne ressemble à aucune autre. Un miracle ?

Jean-Pierre Drouet, Fred Frith, Louis Sclavis : Contretemps etc… (In Situ / Orkhêstra International)
Enregistrement : 2007. Edition : 2011.
CD : 01/ Premier mouvement 02/ Deuxième mouvement 03/ Troisième mouvement 04/ Quatrième mouvement 05/ Cinquième mouvement 06/ Sixième mouvement
Luc Bouquet © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

Jean-Pierre Drouet, Edward Perraud : √2 (Quarx , 2010)

racinecarr_e2grisli

On connaît bien Edward Perraud (batteur qui officie dans de nombreuses formations, par exemple : Das Kapital, Hubbub ou… Drummms)  et (peut-être) moins bien Jean-Pierre Drouet (percussionniste de musique contemporaine qui a beaucoup écrit pour le théâtre ou la danse). Les deux hommes se rencontraient il y a peu à la radio – dans l'émission A l’improviste qui est en passe de disparaître de la grille des programmes, aux dernières nouvelles. De cette rencontre est né : √2.

Il faudrait demander à Perraud « pourquoi V2 ? » En attendant, on peut tout imaginer : « V » comme « Vaillant », « Vivifiant » ou même «  Vains » (pour qualifier les titres ronflants qui ont été donnés aux neuf morceaux qui respirent pourtant avec ampleur). Or, à force de l’écrire partout, je me rends compte que le « V » en question est un « √ », c'est à dire une racine carrée – voici venue l’heure, sur le son du grisli, de l’instant Wikipédia : « La racine carrée de deux est définie comme le seul nombre réel positif qui, lorsqu’il est multiplié par lui-même, donne le nombre 2, autrement dit √2 × √2 = 2. » Il y a aussi une explication plus musicale, mais l’heure n’est plus, en fin de deuxième paragraphe, aux extrapolations.

La même source nous dit que « c’est aussi un nombre irrationnel ». Nous voilà rassurés. C’est sans doute pour ça qu’il est difficile de trouver les mots pour dire ce qui se passa entre Drouet et Perraud, un yin et un yang en mouvement perpétuel dont l’agitation a parcouru chaque centimètre carré du studio de radio. Nul doute que dans l’air il reste encore aujourd’hui des traces. Au moins quelques souffles, d'autant plus que les deux hommes ont conclu leurs échanges en comptant sur les effets du bouche à oreille. L’intermédiaire entre la première et la seconde est désormais un disque √raiment √alable.

Jean-Pierre Drouet, Edward Perraud : √2 (Quarx)
Enregistrement : 2009. Edition : 2010.
CD : 01/ Open flux 02/ Pouls 03/ Iris 04/ Ramifications 05/ Halo 06/ Entropies 07/ Morphème 08/ Nuées 09/ « Le silence éternel... »
Pierre Cécile © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]
>