Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Parution : Jazz en 150 figures de Guillaume BelhommeParution : le son du grisli #2Sortir : Festival Baignade Interdite
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Jay-Dea Lopez : The Australian Gothic (Unfathomless, 2015)

jay-dea lopez the australian gothic

Je les croyais chassés une fois pour toutes par les bonnes résolutions que j'ai prises pour le nouvel an, et voilà qu'ils font leur grand retour. Je veux parler des field recordings. Mais quand je parle de grand retour, c'est que ceux-là valent la peine !

Non, Jay-Dea Lopez n'est pas le fils caché de Jay Z et de Jennifer Lopez (je fais ce que je peux) mais un artiste sonore australien qui sévit depuis le début des années 2010. Via The Australian Gothic, il rend hommage aux monstres de son île (des diables de Tasmanie aux bagnards anglais, il faut dire qu'il y avait du spécimen prêt à alimenter tous les fantasmes). C'est donc un portrait fantastique qu'il peint de son pays en provoquant ses oiseaux en claquant du bâton, en réveillant des batraciens à coups de cailloux ou en juxtaposant des bruits qui jusque-là ne s'étaient (sans doute) jamais croisés...

C'est donc en compositeur que Lopez se place et se déplace dans le champ de l'enregistrement de terrain. Il réinvente la Nouvelle-Galles du Sud et sa faune (de toutes tailles) en faisant profiter ses captations d'un souffle créateur qui n'appartient qu'à lui. Voilà pourquoi sa phonographie est impressionnante... ça m'apprendra à prendre des bonnes résolutions. 

Jay-Dea Lopez : The Australian Gothic (Unfathomless)
Enregistrement : 2014. Edition : 2015.
CD : 01/ The Australian Gothic
Pierre Cécile © Le son du grisli

 

Commentaires [0] - Permalien [#]

>