Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Parution : Jazz en 150 figures de Guillaume BelhommeParution : le son du grisli #2Sortir : Festival Baignade Interdite
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Jan Klare : (shoe) (Red Toucan, 2012)

jan klare shoe

Les fantômes du passé ne hantent plus le quartet de Jan Klare. Et si s’invitent quelque accent masadien ici et quelque alto aylérien ailleurs, il ne s’agit que de courts – et néanmoins complices – clins d’œil aux inspirateurs de jadis.

L’autonomie a donc gagné du terrain chez Jan Klare, Bart Maris, Wilbert de Joode et Michael Vatcher. Le bouillonnement free est là mais la suavité aussi. La ballade se gorge d’angoisse ; l’alto et la contrebasse visitent un entresol périlleux, soudainement déjoué par une lumineuse mélodie ; la flûte accorde quelque fraîcheur à la banalité d’un thème sautillant. Les scénarios sont donc multiples mais jamais animés d’une diversité calculée. D’où ce disque particulièrement attachant et réjouissant.

Jan Klare : (shoe) (Red Toucan / Orkhêstra International)
Enregistrement : 2011. Edition : 2012.
CD : 01/ Sole 02/ Vamp 03/ Outsole 04/ Welt 05/ Insole 06/ Heel 07/ Midsole 08/ Lining 09/ Tongue 10/ Backstay 11/ Quarter 12/ Laces
Luc Bouquet © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

Jan Klare, Jeff Platz, Meinrad Kneer, Bill Elgart : Modern Primitive (Evil Rabbit, 2011)

klare_platz_kneer_elgart_modern_primitive

Dans ce monde d’enchevêtrements enfanté par Jan Klare (saxophone alto, clarinette, flûte), Jeff Platz (guitare), Meinrad Kneer (contrebasse) et Bill Elgart (batterie), quelque chose des compositions de l’Henry Threadgill dernière manière. Mais ici, on improvise : on resserre l’étreinte jusqu’à sa totale extinction ou, sans scrupule, on déblaie les blocs trop encombrants.

Sans zapper mais sans entretenir la matière plus qu’il ne faut, la colère pointe et s’installe. Mais elle peut aussi s’adoucir, se multiplier en de sourdes saillies ou enfanter de pesantes détresses. Mais toujours, elle signe et persiste. Tout ceci, sans transition ni repos et au risque de la redite ou de l’asphyxie des formes. Ecueil majeur de ceux refusant toute tentation de calcul et d’assouplissement. D’où une improvisation, parfois inégale, mais toujours tranchée sur le vif.

Jan Klare, Jeff Platz, Meinrad Kneer, Bill Elgart : Modern Primitive (Evil Rabbit Records)
Enregistrement : 2010.  Edition : 2011.
CD: 01/ Beekeepers Song 02/ Can You Hear the Rain? 03/ Meat Dress 04/ A Gently Slapping Knoll 05/ Blank Mask 06/ Grain by Grain 07/ Puppet Party 08/ Impish Episode 09/ Mutual Agreement
Luc Bouquet © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

The Dorf : Le Record (Leo, 2011)

legrislord

Parfois impressionnantes, les grandes formations prennent souvent un double risque : la conduction hermétique ou la partition surprotégée. Ici, les vingt-et-un musiciens de The Dorf (violon, violoncelle, trompettes, trombone, tuba, saxophones, guitares, synthétiseur, electronics, basse électrique et contrebasse, batteries) réunis par le compositeur, arrangeur et chef d’orchestre Jan Klare, interpellent le deuxième cas de figure.

Multipliant les directions musicales, piétinant longtemps pour n’ouvrir, finalement, le terrain qu’au solo tant attendu, The Dorf n’est finalement que brillant – jamais racoleur, précisons-le – et seulement cela. Avec une belle constance, se succèdent ici : riffs percutants, répétition de motifs obsédants, rigolote fanfare, cordes contemporaines, superpositions de structures. Toutes choses très finement ciselées, mais finalement peu convaincantes, pour le chroniqueur du jour.

The Dorf : Le Record (Leo Records / Orkhêstra International)
Enregistrement : 2009. Edition : 2011.
CD : 01/ Now 02/ Spin 03/ Deep 04/ Riff 05/ Count 06/ Pulk 07/ Feed 08/ Back
Luc Bouquet © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

1000 : Played (Leo, 2009)

1000sli

Le phrasé d’alto belliqueux de Jan Klare ne viendrait-il pas en droite ligne d’un certain Zorn (City Forest) ? Et cette harmolodie que l’on sent pointer au début de Panorama, ne lorgne-t-elle pas du côté d’Ornette ? Sans nul doute mais là n’est l’important. L’important, c’est ce qui circule dans ces improvisations et compositions – les unes et les autres se confondant étroitement –, dégagées de toute contrainte harmonique ou rythmique.

Souvent s’y déploient des duos (contrebasse-trompette in City Forest, trompette-batterie in Pavement) ; parfois conversent trompette et saxophone en de chauds échanges (certains découvriront ici le très cappezzien Bart Maris)  tandis que la batterie de Michael Vatcher, en écartant tout risque de surcharge au profit d’une frappe franche et espacée, offre à la musique une totale fluidité. Discret malgré de fréquents dérapages d’archet, l’indispensable Wilbert de Joode ressuscite de bien belles rondeurs, pêchées dans le vif d’un free jazz qui n’est jamais très loin ici. Aucune raison de bouder notre plaisir, et, au contraire, n’ayons qu’un souhait en bouche : que l’aventure continue.

1000 : Played  (Leo Records / Orkhêstra International)
Enregistrement : 2008. Edition : 2009
CD : 01/ City Forest  02/ Panorama (Canzonette)  03/ Museum  04/ Pavement  05/ Fence  06/ Skywalk  07/ Park  08/ Fountain  09/ Warden  10/ Pedestrian
Luc Bouquet ©Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

>