Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Au rapport : Festival Le Bruit de la MusiqueParution : Jazz en 150 figures de Guillaume BelhommeParution : le son du grisli #2
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Jérôme Poret : Weather Dust Storm Report (Le Gac Press, 2012)

jérôme poret weather dust storm report

L’artiste Jérôme Poret ne fait pas les choses à moitié. La preuve : il sort ces jours-ci deux CD de ses installations sonores et un livre qui retrace son parcours depuis 2004 par l’image, des essais de Sophie Auger et Thibaut de Ruyter & une interview donnée à Alexandre Castant. Dans celle-ci, il me révèle ce qu’est le son solidien (« les bruits qui se propagent dans les structures d’un bâtiment »).

Poret continue : « Un son solidien est vecteur de parasites (…) Ce qui me plaît dans ce type de sons, c’est évidemment qu’ils ne se transmettent pas par l’air mais par une matière qui, sans être morte, est inerte. » A l’écoute des enregistrements de ses installations et de ses performances, l’influence de ces sons ne fait pas de doute : les souffles sont nombreux quand on ne ressent pas à même le matériau sonore des déplacements lents et denses. Mais le travail de Poret peut aussi se nourrir de bruits de pas ou de clefs, de feedbacks de guitares et, même si l’on regrette parfois de ne pouvoir nous promener auprès de telle ou telle de ces installations sonores et trébuchantes (d’autant que l’artiste insiste dans le livre entre l’opposition de l’espace d’exposition (white cube) et l’espace scénique (black box)), la découverte par l’oreille des travaux de Jérôme Poret est belle et heureuse.

Jérôme Poret : Weather Dust Storm Report (Le Gac Press / Metamkine)
2 CD + Livre : Weather Dust Storm Report
Edition : 2012.
Pierre Cécile © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

>