Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Au rapport : Rock In Opposition XParution : Premier bruit Trente-six échosParution : le son du grisli #2
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Empty Cage Quartet : Empty Cage Quartet (Prefecture, 2012)

empty cage quartet prefecture music

L’Empty Cage Quartet « confectionne un jazz soutenu parcouru de dissonances, répétitions et entrelacs spécieux », écrivions-nous dans l’évocation d’Hello The Damage! Dans un même état d’esprit, le groupe enregistrait plus récemment une quarantaine de minutes que Prefecture Music édite aujourd’hui sous le nom du groupe : Empty Cage Quartet.

De leurs habitudes, Kris Tiner, Jason Mears, Ivan Johnson et Paul Kikuchi, font sept nouveautés qui profitent d’un bel usage des retournements : unissons, répétitions de motifs, encombrements des instruments à vents, tensions commandées par la contrebasse et la batterie, brin de soul dépêché au chevet d’un impétueux jazz de chambre. Dans sa course – digne d’intérêt – c’est en pugiliste essoufflé que le quartette brille encore davantage : Oblige the Oblivious et Peace propageant partout leur mesure.

écoute le son du grisliEmpty Cage Quartet
Empty Cage Quartet (extraits)

Empty Cage Quartet : Empty Cage Quartet (Prefecture Music)
Enregistrement : 2011. Edition : 2012.
LP : 01/ Oblige the Oblivious 02/ Bubbler 03/ Peace 04/ Presence That Time Diminishes 05/ Taming Power of the Great 06/ Joyous Lake 07/ Avoid the Obvious
Guillaume Belhomme © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

Empty Cage Quartet & Soletti-Besnard : Take Care of Floating (Rude Awakening, 2009)

takecareofgrisli

Ainsi recomposée et repensée grâce à l’adjonction du clarinettiste Aurélien Besnard et du guitariste Patrice Soletti, la musique d’Empty Cage (Kris Tiner, Jason Mears, Ivan Johnson, Paul Kikuchi), si elle ne perd ni ne gagne rien en intensité, trouve ici de nouveaux territoires à arpenter. Déjà, affleurant dans les disques précédents, les accents binaires se font plus pressants et s’incrustent durablement ici.

Y résistent toujours les enchâssements de souffles avant passages solistes (mention spéciale au trompettiste Kris Tiner) mais s’agitent, par ailleurs, des saillies improvisées peu entendues précédemment (Where It Was It Is). Ainsi le canevas inquiétant et grondant de To Be Ornette To Be succède-t-il à l’énergie baroque et fouettante de Smoke Point sans que ne s’y décèle la moindre trace de rupture ou cassure. Preuve d’une fluidité qui ne semble pas prête de s’éteindre.

Empty Cage Quartet, Patrice Soletti, Aurélien Besnard : Take Care of Floating (Rude Awakening)
Enregistrement : 2008. Edition : 2009.
CD : 01/ Take Care of Floating 02/ Moths to the Flame 03/ Carry the Beautiful 04/ Cheese & Shoes 05/ Ele(g)y 06/ Where It Was If Is 07/ Smoke Point 08/ To Be Ornette To Be 09/ Only As Evidence 10/ Pieces of Biscuspid
Luc Bouquet © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

Empty Cage Quartet : Gravity (Clean Feed, 2009)

gravisly

La quasi-systématique des chorus croisés du trompettiste Kris Tiner et du saxophoniste Jason Mears se rapproche plus du Masada de Zorn que du quartet Coleman-Cherry-Haden-Higgins (mais Masada ne puisait-il pas à chaudes gorgées dans les partitions d’Ornette ?).

Pourtant, le jeu tout en nuances et vibrations de Paul Kikuchi semble venir en droite ligne de Billy Higgins. De même, les précis contours harmoniques d’Ivan Johnson disent beaucoup de ce qu’ils doivent à Charlie Haden. Alors qu’écrire concernant le nouvel opus d’Empty Cage ? Que depuis 2003, date de sa création (le quartet se nommait alors le MTKJ Quartet), ils n’ont cessé d’explorer des chemins souvent buissonniers, d’emprunter des étonnantes pistes, d’en rejeter d’autres. Avec détermination, les voici immergés dans le concept numérique du calendrier Maya.

S’en détachent deux compositions (Gravity Sections & Tzolkien) exécutées alternativement ici. On y trouve des préludes, des mises en conditions ou plutôt des tremplins-pistes d’envols pour que s’organisent des plages d’improvisations de peu de contraintes et de beaucoup d’inspiration. Avec, toujours, un support rythmique appuyé -parfois binaire-, les voici investis en de beaux entremêlements ; dialogues souvent passionnés et passionnants. On attend la suite…

Empty Cage Quartet : Gravity (Clean Feed / Orkhêstra International)
Enregistrement : 2008. Edition : 2009.
CD : 01/ Gravity Section 1-3  02/ Tzolkien 2+9  03/ Gravity Section 4  04/ Tzolkien 1+13  05/ Gravity Section 5-7  06/ Tzolkien 3+6+7  07/ Gravity Section 8  08/ Tzolkien 4+5+12  09/ Gravity Section 9-11
Luc Bouquet © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

Empty Cage Quartet : Hello the Damage! (pfMentum, 2006)

empty cage quartet hello the damage

Deux  ans après  un  premier  album  produit  par  le  label  Nine  Winds, Empty Cage Quartet présente Hello The Damage!, double CD issu de l’enregistrement d’un concert donné au Café Metropol de Los Angeles, fin décembre 2005.

Interprétant des compositions signées de deux de ses membres - le trompettiste
Kris Tiner et le saxophoniste et clarinettiste Jason Mears -, le quartette confectionne un jazz soutenu parcouru de dissonances, répétitions, et entrelacs spécieux, adressant ici ou là quelques clins d’œil : à Jimmy Lyons sur Attack of the Eye People, à l'Art Ensemble sur The Mactavish Rag.

Lorsqu’il ne fait pas siffler son alto sur les roulements sophistiqués du batteur Paul Kikuchi (And Who Is Not Small), Mears avance à pas comptés à la clarinette avant d’être rejoint par un Kris Tiner criard, passé, lui, au bugle (The Empty Cage). Après une chute dessinant quelques cercles, le groupe retrouve le calme d’après tempête (Swan-Neck Deformity), et décide d’en faire le prétexte adéquat pour conclure le concert, aussi long que passionnant.

Empty Cage Quartet : Hello the Damage! (pfMentum)
Edition : 2006.
2CD : CD1 : 01/ Attack of the Eye People - Who Are They If We Are Them? - The Mactavish Rag 02/ And Who Is Not Small - Function 3 - CD2: 01/ Swan-Neck Deformity - The Empty Cage - Swim Swim Swim, Eat Eat Eat
Guillaume Belhomme © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

>