Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire


suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Sortir : Sonic Protest 2017Interview de Jacques Ogerle son du grisli papier
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Rasmus Borg, Henrik Munkeby Nørstebø : 120112 (Edition Wandelweiser)

rasmus borg henrik munkeby norstebo 120112

Il m’arrive de rêver. Et alors je rêve d’instruments de musique qui n’existent pas. Ou qui n’existent plus, qui sait ?, peut-être ont-ils existé un jour ? Lorsque je ne rêve pas, je passe des disques, et sur ces disques les instruments dont je rêve ne figurent jamais. Impossible d’entendre mes chimères. Jusqu’à ce que 120112, qui n’est qu’une date parmi d’autres, m’explique qu’un instrument dont on rêve, un instrument-chimère, peut-être la somme de deux instruments qui existent.

Le piano et le trombone, par exemple. Rasmus Borg (le piano) et Henrik Munkeby Nørstebø (le trombone) jouent chez moi, et je n’entends ni l’un ni l’autre instrument. Un orgue à leur place éprouve des difficultés à maintenir la note, et cet orgue est le trombone. Un écho reprend les notes du trombone et les déplace plus après sur la partition, et c’est le piano. Ce jour (120112) passé par Borg et Nørstebø en Norvège, mais où en Norvège ?, je l’ai fait sonner avant eux. Mais je leur suis reconnaissant de me permettre maintenant de l’entendre à ma guise.  



Rasmus Borg, Henrik Munkeby Nørstebø : 120112 (Edition Wandelweiser)
Enregistrement : 12 janvier 2012. Edition : 2014.
CD : 01/ 120112a 02/ 120112b 03/ 120112c
Héctor Cabrero © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

Henrik Munkeby Nørstebø : Solo (Creative SOurces, 2011)

henrik munkeby norstebo solo

Henrik Munkeby Nørstebø ne manque pas de souffle. Son solo de trombone également. Mais l’élan qui le propulse, parfois, s’enraye. A vouloir donner une forme précise à chaque pièce et en ne s’en éloignant jamais – donc en ne s’offrant ni peur ni reproche ni surprise –, le risque est grand de ne feuilleter qu’un catalogue de théories, plus ou moins bien observées chez les illustres aînés (Lewis, Malfatti).

Si le potentiel du Norvégien semble sans limites, nous aurions aimé qu’il s’investisse plus intensément dans le cambouis d’une improvisation bien plus exaltée. La prochaine fois, sans doute.

Henrik Munkeby Nørstebø : Solo (Creative Sources / Metamkine)
Enregistrement : 2011. Edition : 2011.
CD : 01/ Solo 1 02/ Solo 2 03/ Solo 3 04/ Solo 4 05/ Solo 5 06/ Solo 6 07/ Solo 7 08/ Solo 8 09/ Solo 9 10/ Solo 10 11/ Solo 11
Luc Bouquet © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]
>