Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Parution : Premier bruit Trente-six échosAu rapport : Festival Le Bruit de la MusiqueParution : le son du grisli #2
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

His Name Is Alive : Sweet Earth Flower (High Two, 2007)

hisnameisgrisli

Enregistré en 2004, l’hommage adressé par le groupe His Name Is Alive à Marion Brown se satisfait de huit reprises : sept de compositions du saxophoniste, et une autre d’un thème signé Harold Budd, avec lequel Brown a pu collaborer. Le problème est l’inégalité du résultat : concluant sur Juba Lee ou Capricorn Mood, sur lequel l’alto de Michael Herbst et la guitare de Warn Defever trouvent un terrain d’entente approprié ; décevant, voire, sacrilège, sur les reprises de November Cotton Flower ou Bismillahi’ Rrahmani’ Rrahim, notamment parce que le groupe déploie un décorum éliminatoire faits de nappes guimauves de synthétiseur. Qui raccourcit l’intérêt de l’entier enregistrement, qu’un Marion Brown, peut-être trop poli, a pourtant adoubé.

His Name is Alive : Sweet Earth Flower, A Tribute to Marion Brown (High Two / Orkhêstra International)
Enregistrement : 2004. Edition : 2007.
CD : 01/ Sweet Earth Flying 02/ Juba Lee 03/ Capricorn Moon 04/ November Cotton 05/ Bismillahi’ Rrahmani’ Rrahim 06/ Geechee Recollections (I) 07/ Geechee Recollections (II) 08/ Sweet Earth Flying
Guillaume Belhomme © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

Gene Bowen: Bourgeois Magnetic (Amorfon - 2007)

Bowensli

Sorti à l’origine (1981) sur le propre label d’Harold Budd et Gene Bowen, Bourgeois Magnetic applique les mélodies d’Owen sur les atmosphères de Budd. Vingt minutes à peine, rééditées par le label japonais Amorfon.

Si Bowen a pu se frotter à l’ambient aux côtés d’un Harold Budd qu’il rencontra dans les années 1970 au California Institute for the Arts, il n’en abandonna pas pour autant sa pratique du songwritting. Preuve en donne Bourgeois Magnetic, mini album étrange qui fait autant de place à un piano lointain - Budd et son usage maniaque de la pédale forte – qu’aux exubérances vocales d’Owen sur la tentative expérimentale / glam rock qu’est The Phase of a Dynasty.

D’un monde éthéré de résonances à un autre plus concret et donc plus ancré dans son époque, Bourgeois Magnetic passe sans se soucier de cohérence, simplement d’envie. Quitte à se montrer plus ou moins capable d'éveiller l’intérêt de l’auditeur pour une réédition qui a, au moins, valeur de document.


Gene Bowen, A Bride and Her Bachelor (extrait). Courtesy of Amorfon.

CD: 01/ Tourmaline 02/ Desert's Edge 03/ A Bride and Her Bachelor 04/ Bourgeois Magnetic / The Phase of a Dynasty 05/ Amthyst

Gene Bowen - Bourgeois Magnetic - 2007 (réédition) - Amorfon.

Commentaires [0] - Permalien [#]
>