Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Peter Brötzmann Graphic WorksAu rapport : Rock In Opposition XParution : Du piano-épave de Ross Bolleter
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Frank Reinecke : Music for Double Bass (Neos, 2010)

MusicforDoubleGrisli

Ce que le contrebassiste Frank Reinecke entend par « Music » sur ce Music for Double Bass appartient au champ d’une musique contemporaine inquiète autant de silences que de déferlements. A son répertoire, donc, des œuvres de Giacinto Scelsi (Nuits), Isang Yun (Für Aki I & II), Iannis Xenakis (Theraps), Manfred Stahnke (Streetmusic III), Hans Werner Henze (S. Biagio 9 Agosto Ore 1207) et Bent Lorentzen (Tiefe) – ce dernier et Stankhe dédiant d'ailleurs leur pièce à Reinecke.

Sur le fond comme sur la forme, Frank Reinecke travaille en instrumentiste assuré mais aussi en faiseur de tableau surprenant : Scelsi est ainsi célébré en lyrique fertile et Xenakis en penseur épris de mélodie au point de céder à l’appel de sirènes. Ailleurs, l’archet multiplie lignes courbes et points de fuite : dépeignant tour à tour les affres du bourgeois tourmenté sur une tiède partition d’Henze ou examinant les allers et retours sur le papier des fantastiques folies obsessionnelles de Lorentzer – la raison du contrebassiste gagnant là en clarté et en évidence au point d’égaler bientôt son convaincant souci de création.

Frank Reinecke : Music for Double Bass (Neos / Codaex)
Enregistrement : 2004-2006. Edition : 2010.
CD : 01-02/ Nuits (C’est bien la nuit / Le réveil profond) 03-04/ Für Aki I & II 05/ Theraps 06/ Streetmusic III 07/ S. Biagio 9 Agosto Ore 1207 - Ricordo Per Un Contrabbasso Solo 08/ Tiefe
Guillaume Belhomme © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

>