Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Parution : Jazz en 150 figures de Guillaume BelhommeParution : le son du grisli #2Sortir : Festival Baignade Interdite
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Great Waitress : Lucid (Splitrec, 2011)

great_waitress_lucid

Le piano de Magda Mayas est de ces boîtes à cordes irritées et marteaux frustrés. Avec Monika Brooks (accordéon) etLaura Altman (clarinette), elle s’entend sur des mouvements de musicienne (Great Waitress au triple visage) et d’humeurs encore plus qui donneront forme à des paysages.

De la somme de trois hésitations ou de trois calculs élaborés avec patience – selon les moments –, résulte ainsi Lucid. Ses reliefs sont modérés, ses détours surprenant toujours. Ici un grand champ de collines profite d’un accident topographique créé sur répétitions espiègles, accrochages inattendus ou collisions harmoniques. Selon un lent mouvement de balancier, le trio déblaye des surfaces inconnues d’où il tire des couleurs. Ce sont celles de trois planètes en orbites que la gravitation rapproche ou éloigne. Les tendres chuintements de Lucid forment la musique qu’elles ont en commun.

Great Waitress : Lucid (Splitrec / Metamkine)
Enregistrement : 8 février 2011. Edition : 2011.
CD : Lucid
Guillaume Belhomme © le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

>