Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

le son du grisli #3Peter Brötzmann Graphic WorksConversation de John Coltrane & Frank Kofsky
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Jean-Marc Montera, Yves Robert, Gérard Siracusa : Anna S. et autres histoires (GRIM, 2012)

montera robert siracusa anna s

Comme Raymond Boni par exemple, Jean-Marc Montera fait partie de ces guitaristes qui peuvent se fondre dans milles atmosphères. Ici, nous sommes loin de l’ambiance des disques enregistrés avec Loren Connors et Thurston Moore, avec Lee Ranaldo ou encore Mike Cooper. Ici, il improvise avec Yves Robert et Gérard Siracusa.

C’est donc une toute autre aventure, qui date de 1983 et s’est déroulée à Dunois (c’est normalement nato qui se charge de faire reparaître les disques qui y furent enregistrés). Cette fois, c’est au GRIM (ô combien cher à Montera), d’accoucher de la réédition (sur LP, noblesse oblige). Pour notre plus grand bonheur, d’ailleurs, puisque qu’on y entend le guitare-héros évoluer avec un tromboniste volant et un batteur électrique. Montera compte ses effets et sa préoccupation est moins de faire hurler sa six cordes que de créer des champs magnétiques.

Sûr que Dunois a vu ce jour-là des nuages pastels se déplacer entre ses murs. Les musiciens s’y sont cachés, y ont fait des trous ou les ont dissipés, au choix. Au final, leur jeu a anéanti tous les styles qu’on serait tentés de post-iter sur le front des musiciens : impro, rock, expé, noise, concret… Osera-t-on le terme d’ambient rock ? d’expérimentation abstraite ? d’évanescence concrète ? ou enfin, de préludes féériques qui vont pas mal à l’évocation de cette mystérieuse Anna S.

Jean-Marc Montera, Yves Robert, Gérard Siracusa : Anna S. (GRIM)
Enregistrement : 11 et 12 avril 1983. Edition : 2012.
LP : A1/ Anna S. A2/ Invitus-Invitam A3/ Partage A4/ Les métamorphoses d’une illusion A5/ Le jeune-homme’s mère A6/ Tokonoma B1/ Dan, mouvement tremblé B2/ Une certaine inclinaison B3/ Le rêve d’Antiochus B4/ Rivières
Pierre Cécile © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

Gérard Siracusa: Drums Immersion (Signature - 2008)

Siracusli

Membre fondateur – depuis échappé – du GRIM, batteur discret mais entendu pourtant auprès de Raymond Boni, André Jaume, Yves Robert ou Mark Dresser, Gérard Siracusa réimpose sur Drums Immersion son art de batteur solitaire. 

Après avoir adressé un clin d’œil à Max Roach (Rouge rappelant les motifs de The Drums Also Waltzes), Siracusa déploie un savoir-faire polyphonique éclatant, qui peut prendre les atours d’une injonction martiale (Flagrance) ou d’une exploration sonore plus inquiète (Immersion), d’interventions tirant leurs substances premières des silences qui les séparent (Monologue, Illusion) ou d'exercices d’un jazz plus cadré (Hommage).

D’une démonstration mise au service de ses inventions ou d’instincts créatifs venant fleurir le parcours arrêté de la mécanique insoupçonnable de maladresse, Siracusa convainc, de Rouge à Hommage, soit : d’un bout à l’autre de Drums Immersion.

CD: 01/ Rouge 02/ Flagrance 03/ monologue 04/ Immersion 05/ Emergence 06/ Illusion 07/ Hommage >>> Gérard Siracusa - Drums Immersion - 2008 - Signature, Radio France.

Commentaires [0] - Permalien [#]
>