Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Lettre ouverte de Joëlle Léandre aux Victoires du jazzle son du grisli #3Conversation de John Coltrane & Frank Kofsky
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Friedrich Gulda : 3 Piano Pieces, Opus Posthum 1986 (Canto Crudo, 2005)

rablsli

Landschaft Mit Pianist de Günther Rabl, trois pièces posent aujourd’hui la question de la présentation d’un enregistrement qui ne pouvait soupçonner finir œuvre, tout en dressant le portrait sauvage d’une figure renommée du monde classique.

Donnant d’abord dans la répétition d’arpèges ou d’aigus isolés, Gulda peut peindre une atmosphère déliquescente à grands coups d’intervalles silencieux déposés entre les progressions mesurées puis verser dans l’ardeur ténébreuse du pianiste romantique (Piece A), ou frôler l’abstraction au moyen de touches légères rappelant Debussy avant d’engager une poursuite (Piece B).

Alternant les gestes différents – allant quelques fois gratter à l’intérieur de son piano sur les deux premiers titres ou tout sacrifier à une fiévreuse posture classique sur Piece C -, Gulda peut aussi accentuer l’intensité de sa frappe, comme s’il tenait à satisfaire les attentes de Rabl, qui trouvera bien son compte parmi les tentatives multipliées.

Si, dérivant au gré des inspirations charmantes et des intentions forcées, 3 Piano Pieces a forcément des allures d’œuvre non aboutie - voire, d’ouvrage secondaire -, restent l’hommage et le document.

Improvisées en 1986 à  Vienne par le  pianiste  Friedrich Gulda pour servir de matériau sonore au

CD: 01/ Piano Piece A 02/ Piano Piece B 03/ Piano Piece C

Friedrich Gulda - 3 Piano Pieces, Opus Posthum 1986 - 2005 - Canto Crudo.

Commentaires [0] - Permalien [#]

Friedrich Gulda, Günther Rabl: Landschaft Mit Pianist (Canto Crudo - 2006)

landgrisliA  l’origine contrebassiste,  l’Autrichien Günter Rabl s’est peu à peu intéressé aux possibilités d’enregistrements divers sur bandes sonores variées afin d’élaborer une musique expérimentale chaste. Enregistré il y a une vingtaine d’années, ce duo avec le pianiste Friedrich Gulda offre un aperçu saisissant de la chose.

Au premier plan, Gulda improvise d’abord quelques divagations romantiques, quand les cassettes de Rabl – contenant essentiellement un répertoire de bruits tirés du seul piano – osent des souffles et des chocs, donnant à l’envi dans un bruitisme répétitif mais mesuré.

A force de coups distribués sur légère réverbération, Rabl s’impose ensuite davantage, sous l’influence d’élans difficilement qualifiables (assauts plus violents, grincements, inserts de métal) derrière lesquels le pianiste dépose quelques accords appuyés, avant d’opter pour des arpèges, cavalant et conclusifs.

Intelligente, la lente progression de l’enregistrement fantasme la rencontre de John Wolf Brennan avec Charlemagne Palestine, comme il donne à entendre un projet original autant que singulier.

CD: 01/ Landschaft Mit Pianit

Friedrich Gulda, Günther Rabl - Landschaft Mit Pianist - 2006 - Canto Crudo.

Commentaires [0] - Permalien [#]
>