Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

le son du grisli #3Peter Brötzmann Graphic WorksConversation de John Coltrane & Frank Kofsky
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Murcof : La sangre iluminada (InFiné, 2011)

grislof

Bande originale d’un film mexicain de 2007 qui n’a jamais atteint les écrans européens – ouais, dit comme ça, c’est pas top excitant – La sangre iluminada (Le Sang Illuminé) doit avant tout son statut à son auteur, le cultissime Fernando Corona alias Murcof. Aujourd’hui ressuscitée grâce aux bonnes œuvres de la maison InFiné, l’œuvre du producteur electronica tendance néo-classique retrouve une seconde vie – pour autant qu’elle ait réellement connu une première.

Plus fondamentalement, les vingt titres de l’album forment une fidèle synthèse des travaux de Murcof. A mi-sentier cosmique entre ses escapades spatiales (Martes, Cosmos) et ses relectures de la musique française du temps de Lully (The Versailles Sessions)¸ les atmosphères délicatement tournoyantes de La sangre iluminada offrent un complément d’information intéressant, à défaut d’être fondamental, sur le style de la maison Murcof.

Murcof : La sangre iluminada (InFiné / Amazon)
Réédition : 2011.
CD/LP : 01/ Sangre Y Mateo 02/ Hugo I 03/ Hugo II 04/ Eugenio I 05/ Eugenio II 06/ Eugenio III 07/ Eugenio IV 08/ Paloma I 09/ Paloma II 10/ Paloma III 11/ Paloma IV 12/ Paloma V 13/ Soriano I 14/ Soriano II 15/ Isaías I 16/ Soriano III 17/ Isaías II 18/ Isaías III 19/ Isaías IV 20/ Como Quisera Decirte (Murcof Mix)
Fabrice Vanoverberg © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

>