Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

le son du grisli #3Peter Brötzmann Graphic WorksConversation de John Coltrane & Frank Kofsky
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Eric Brochard : Coding Music (2013)

eric brochard coding music

Oui hypnotique, oui polyphonique, oui répétitif. Et solennel aussi pourquoi pas. Mais ce qui enchante dans ce nouveau solo de contrebasse d’Eric Brochard c’est ce continuum fascinant, ce mouvement qui s’amplifie et nous submerge. Il y a donc une contrebasse, un archet et un musicien chargé d’animer tout cela. Et ces aiguilles de sons ne sont jamais monotones : elles s’échappent, se dévoilent, se font amies, alliées et complices. L’une s’éloigne, l’autre émerge : les deux se retrouveront. Il en va de cette musique comme de la rencontre des sensibles : se reconnaître en un regard, ne plus quitter le fil et enfanter de nouveaux astres. De la polyphonie donc. La transe – car c’est de cela qu’il s’agit dure une quarantaine de minutes.

Une autre improvisation plus coupante, plus cinglante, vient conclure ce disque. On l’oublie déjà et l’on s’en retourne à la première plage. Oui hypnotique, oui polyphonique…

Eric Brochard : Coding Music (Souffle Continu)
Edition : 2013.
CD : 01/Coding Music Part One  02/Coding Music Part Two
Luc Bouquet © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

Spoo : Freaks (Les Nourritures Terrestres, 2013)

spoo freaks

Spoo (Eric Vagnon, Nicolas Lelièvre, Eric Brochard) aime le bruit, la fureur, le danger. Après tout, Spoo est peut-être en colère.

Ces trois-là aiment la caresse du fouet, les cris et les gesticulations. On dira rock hardcore et on n’aura rien dit. Spoo est une machine de dérégulation massive. Chez eux, l’axe est le plus souvent répétitif. Il enfle jusqu’à sa perte. Et si le trio calme parfois le jeu, le temps d’une frêle respiration, il ne quitte jamais la brûlure ancestrale. Le socle est maintenant tribal, sauvage. En ce sens, il rappelle les meilleures heures de The Ex.

Le saxophoniste s’époumone à s’en faire péter les jugulaires comme disent les poètes. Le batteur martèle un tempo brutal. Le bassiste sature ses riffs, rejette toute douceur. Et ce sont nos tympans qui, plongés dans cette foudroyante apocalypse, demandent que cesse ce doux ballet. N’en doutons point : live, ça doit être pire.

EN ECOUTE >>> Freaks (extraits)

Spoo : Freaks (Les nourritures terrestres)
Edition : 2013.
LP / DL : 01/ A Random Insanity Continuum 02/ Spoodification 03/ Vampyre 04/ When u Put a Finger 05/ Technical Details 06/ A Permanent Failure 07/ Koo Koo Part 2 08/ Koo Koo Part 1
Luc Bouquet © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

Brochard, Guionnet, Perraud: [on] (In Situ - 2007)

_grislon_

La rencontre du contrebassiste Eric Brochard, du batteur Edward Perraud et du saxophoniste – encore récemment entendu sur Propagations Jean-Luc Guionnet, en deux actes : Lithe et Néolithe, qui se succèdent sur [on].

Là, aviser un paquet de gestes bruts, affirmant le parti pris d’une pratique radicale de l’improvisation : qui extirpe ses visions de l’instant à coups de notes qu’on arrache : grincements de contrebasse et plaintes longues d’alto, progressions incommodes de guitare et confections de drones inquiets bien qu’en voie de développement.

Et puis, Guionnet glisse et dérive, impose à son instrument un parcours circulaire ; Brochard répète une note, relent décidé de corde lâche ; Perraud tourmente ses cymbales déjà convulsives. Lithe et Néolithe, qui se succèdent sur [on], et qui l’imposent avec adresse.

Eric Brochard, Jean-Luc Guionnet, Edward Perraud : [on] (In Situ / Orkhêstra International)
Edition : 2007.

CD : 01/ Lithe 02/ Néolithe

Guillaume Belhomme © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

>