Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

le son du grisli #3Peter Brötzmann Graphic WorksConversation de John Coltrane & Frank Kofsky
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Edgar Varèse : Kontinent (Col Legno, 2011)

Grislinent

Kontinent rassemble des œuvres qu’Edgar Varèse a écrites dans les années 20 et au début des années 30. Trois ensembles les interprètent : The Percussive Planet (dir. Martin Grubinger), Ensemble Modern Orchestra (dir. François-Xavier Roth) et ORF Radio-Symphonieorchester Wien (dir. Bertrand de Billy).

Sur ce CD-Kontinent, on retrouve l’essentiel des belles heures de la « production » varèsienne raconté par des exécutants d’une classe folle. Amériques d’excellente facture, les recherches sonores (la ville et ses bruits) et l’affront rythmique contrastent merveilleusement avec le Conseil des violons. Offrandes et son chant défragmenté servi par la soprano Julie Moffat. Hyperprism dramatique dans le beau sens du terme. Intégrales dont le chromatisme aveugle les musiciens et leur fait perdre la boussole.

Au début des années 30, Varèse commença à travailler à deux autres compositions rendues aussi : la messe noire d’Ecuatorial accompagnée par des ondes Martenot et Ionisation. Cette pièce pour percussionnistes exclusivement est jouée deux fois. Elle résume à elle seule les découvertes musicales que la fréquentation de tous les bruits du monde révélèrent à Varèse. C'est pourquoi ces sept plages forment bien tout un Kontinent à découvrir (si ce n’est déjà fait) mais surtout à explorer de fond en comble.

Edgar Varèse : Kontinent (Col Legno)
Edition : 2011.
CD : 01/ ionisation 02/ Offrandes 03/ Hyperprism 04/ Intégrales 05/ Ecuatorial 06/ Amériques 07/ Ionisation
Héctor Cabrero © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

Alva Noto, Ryuichi Sakamoto, Ensemble Modern : Utp (Raster Noton, 2009)

alvanosli

Troisième projet commun à Carsten Nicolai et Ryuichi Sakamoto, Utp donne à entendre et à voir – le label Raster Noton ayant choisi de coupler ici CD et DVD – le couple donner un concert en compagnie de l’Ensemble Modern.

D’ordinaire appliqué à défendre de grands travaux de musique contemporaine, l’ensemble investit l’exercice au son de grands coups d’archets qu’il dépose sur un drone traînant, avant d’agir avec plus de discrétion lorsque Sakamoto ose quelques notes de piano sur un bip à la sonorité d’hier – musique électronique que le Japonais a toujours appréciée, élevée entre modernité et archaïsme.

Plus loin, des vignettes atmosphériques au discours mélodique évaporé défilent, comparent leurs mécaniques : notes à distance faisant toute confiance aux volutes porteuses du décorum de Broken Line 1 ; transport sur écho léger d’autres notes de piano et de pizzicatos rapides sur Broken Line 2 : Nicolai modelant, sans rien laisser paraître de ses intentions, la forme ultime de l’échange : sensible et assez vaste.

Alva Noto, Ryuichi Sakamoto, Ensemble Modern : Utp (Raster Noton / Metamkine)
Edition : 2009.
CD : 01/ Attack Transition 02/  Grains 03/ Particle 1 04/ Transition 05/ Broken Line 1 06/ Plateaux 1 07/ Silence 08/ Particle 2 09/ Broken Line 2 10/ Plateaux 2 (End)
Guillaume Belhomme © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]
>