Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Parution : Jazz en 150 figures de Guillaume BelhommeParution : le son du grisli #2Sortir : Festival Baignade Interdite
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Amaury Cornut : Moondog (Le Mot et le Reste, 2014)

amaury cornut moondog

Le syndrome du sensationnel – pour ne pas parler de virus – vulgairement connu sous le nom de « Mate l’aveugle ! » aurait gagné jusqu’à l’édition marseillaise. C’est ce que laisserait en tout cas penser la quatrième de couverture du livre qu’Amaury Cornut consacre à Moondog (autre cornu que lui), je cite : « sans-abri aveugle, coiffé d’un casque à cornes de Viking. » Mais l’auteur d’un livre est rarement celui de sa quatrième de couverture, et le travail de celui-ci relativise rapidement la légèreté de l’accroche.

Spécialiste de Louis Thomas Hardin (qui présenta jadis au grisli ses Moondog Rounds, met à jour l’imposant Moondog, le viking de la 6ème Avenue et applique l’Ensemble Minisym à son art musical), Amaury Cornut remonte ici aux origines d’un compositeur néoclassique qui longtemps chercha les siennes sans tomber dans l’hagiographie – illuminé sûr de son fait, égocentrique en privé, l’antipathie rôde plus d’une fois.

Derrière la chronologie – une première chanson composée à onze ans, la découverte du tambour indien, l’accident qui lui fit perdre et la vue et la foi, sa renaissance en Moondog, à New York, où Tony Schwartz l’enregistrera, une aura puis une influence… –, c’est un dictionnaire Moondog qui apparaît en filigrane, dont les entrées sont « trimba », « madrigaux », « snaketime rhythms », « logründs », « minimalisme » ou « Oo », qu’illustre une discographie commentée d’une quarantaine de pages. Brillante manière d’envisager une musique singulière – certes, inégale –, dont la quatrième de couverture aurait pu se faire l'écho en proclamant, en conclusion : « J’en ai vu des aveugles, mais des comme toi ! »

Amaury Cornut : Moondog (Le Mot et le Reste)
Edition : 2014.
Livre : Moondog
Guillaume Belhomme © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

>