Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Parution : Premier bruit Trente-six échosAu rapport : Festival Le Bruit de la MusiqueParution : le son du grisli #2
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Correction, Mats Gustafsson : Shift (NoBusiness, 2013)

correction mats gustafsson shift

L’idée est bien celle d’une mise au point nécessaire, commandée par un retour de Mats Gustafsson à un jazz sémillant – comprendre à un « retour à l’ordre » ? Après quelques expériences bruitistes, pour beaucoup réussies, repli donc vers la ligne claire à l’invitation de Correction – soit : Sebastian Bergström (piano), Joacim Nyberg (contrebasse) et Emil Åstrand-Melin (battrie).

Hélas, le piano brille jusqu’en son for intérieur – cordes mollement chatouillées quand Bergström s’y porte en-dedans – et multiplie (ô combien) les notes sans jamais rien déranger de la Face A. A peine mieux ensuite : le même jouant les accompagnateurs d’un baryton qui tire l’association à lui – certes, avec force. La correction n’est pas suffisante : on n'y voit rien qui vaille, voire point, et ce des lointains contours à l'introuvable noyau.

EN ECOUTE >>> Winters Within >>> Four Is A Sufficient Condition for Amendment

Correction, Mats Gustafsson : Shift (NoBusiness)
Enregistrement : 2 & 3 mai 2012. Edition : 2013.
LP : A1/ Looking up. Birds A2/ Winters Within A3/ Personal Note No. 3 – B1/ Four Is a Sufficient Condition for Amendment B2/ Correct This! B3/ A New Ghost B4/ Shift
Guillaume Belhomme © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

>