Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Au rapport : Rock In Opposition XParution : Premier bruit Trente-six échosParution : le son du grisli #2
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Him : ん (Hip Hip Hip, 2009)

himsli

Batteur dont la réputation au sein de Rex ou Mice Parade n’est plus à faire, Doug Scharin confronte depuis une quinzaine d’années les genres au sein de son projet personnel Him. Amateur des accidents, ils entrechoquent en une très goûteuse collision les rythmiques chaudes de l’afro beat et du tropicalia, formant un hybride véloce qui joue à saute-moutons avec les Brésiliens de Hurtmold, ainsi que les Japonais Piana et Shugo Tokumaru.

Etrangement intitulé ん – le caractère nippon pour ‘hmmmmm’ – son nouvel essai intègre le groupe du soleil levant qui l’accompagne habituellement. Très réussi en dépit d’une certaine superficialité pas toujours pleinement aboutie, le mariage des cultures entre Orient folk, Occident dub et Afrique beat du disque fait souffler sur les tympans une bouffée de chaleur iconoclaste. Incontestablement le fait d’un esprit qui fait siennes les démarches de Tortoise – on devine là-derrière une réflexion qu’on aimerait quelquefois plus abandonnée dans l’instant (voir les merveilles de Jimi Tenor et du combo africain Kabu Kabu), quelques pépites oscillent allègrement de leur bravoure caribéenne, notamment un Those Who Say gorgé de colliers fleuris qu’on s’enfile sans coup férir. Malgré quelques écarts, dont des soli de guitare pas vraiment utiles (The Hidden Persuaser), on demeure très satisfait par tant de savoir-faire rythmique et d’amour des belles choses pas chiennes.

Him : (Hip Hip Hip)
Edition : 2009.
CD : 01/ In Light 02/ Daisy 03/ Life 04/ Arrows of Time 05/ Nowhere Near 06/ Hideaway 07/ Heaven Knows 08/ Amaoto 09/ Moss 10/ Hikari No Hana 11/ Lemmy
Fabrice Vanoverberg © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

>