Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire


suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Sortir : Sonic Protest 2017Interview de Jacques Ogerle son du grisli papier
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Zai Kuning, Otomo Yoshihide, Dickson Dee : Boof from Hell (Doubt, 2010)

grislibook

Souvenir d’un concert organisé par Zai Kuning (Singapour, 18 septembre 2008), Book From Hell donne à entendre le guitariste et vocaliste improviser en compagnie d’Otomo Yoshihide (guitare, platines, percussions) et Dickson Dee (électronique).

Une longue pièce mise en place sur chuintements d’éléments de percussions métalliques. Une incantation, ensuite, qu’ose Kuning en ouverture : la voix invoque et fait se lever un bataillon de chocs et de sifflements, de larsens et de grondements. Mais l’invective de Book from Hell sera aussi – presque davantage, même – de rétentions.

Souvent, en effet, le trio trouve refuge en discrétions et en silences. Longs, ceux-là. A bien y écouter, le silence semble non plus être envisagé comme référent ou recours, mais comme retraite anticipée, qui sera prolongée d’autant que l’invective à le précéder fut véhémente. Alors, d’un silence à l’autre, le trio compose avec intelligence, qu’il en appelle à un rythme régulier ou refuse à ses interventions tout rapport au temps qui passe. S’il joue des contrastes, Book from Hell les arrange surtout avec un à-propos musical prodigieux et un troublant art de la mesure.

Zai Kuning, Otomo Yoshihide, Dickson Dee : Book from Hell (Doubt / Orkhêstra International)
Enregistrement : 18 septembre 2008. Edition : 2010.
CD : 01/ Boof From Hell
Guillaume Belhomme © Le son du grisli

7v

Cette chronique n'est pas tirée du deuxième hors-série papier du son du grisli, sept guitares. Elle n'illustre donc pas le portrait d'Otomo Yoshihide.

Commentaires [0] - Permalien [#]

>