Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire


suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Sortir : Sonic Protest 2017Interview de Jacques Ogerle son du grisli papier
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Dave Douglas, Keystone : Sparks of Being (Greenleaf, 2010)

sparksofgrisli

D’une avant garde qu’il aura parfois frôlée (Sanctuary – Avant), Dave Douglas n’a conservé, ici, que de lointains artefacts.

Ainsi, l’aventure de Spark of Being (deux CD séparés ou un coffret de 3 CD), si elle utilise les apports électroniques de DJ Olive, n’offre à ce dernier qu’un rôle secondaire de meneur d’ambiance. Ambiances brumeuses, brouillées et souterraines, argumentant ici une musique composée pour les besoins d’un film de Bill Morrison autour du mythe de Frankenstein.

Mais le jazz binaire de Dave Douglas, si l’on réussit à s’extraire de son côté soigné et propret, n’est pas rien. C’est un jazz de collision entre la sobre matrice de Dave Douglas face au Fender Rhodes rouillé et sonique d’Adam Benjamin. C’est un jazz qui, pour le plus vieux, évoquera les débuts du Miles électrique et en irritera quelques autres à cause de l’insistance-insolence binaire du batteur Gene Lake. Mais pour la prochaine fois, Monsieur Douglas, n’oubliez pas d'ajouter un peu (lire : beaucoup) d’angulosité et de sauvagerie à votre musique. L’auditeur ne demande que cela.

Dave Douglas, Keystone : Sparks of Being (Greenleaf / Orkhêstra International)
Enregistrement : 2010. Edition : 2010.
CD1 (Soundtrack) : 01/ Creature Theme 02/ Spark of Being 03/ Observer 04/ Travelogue 05/ Prologue 06/ Three Ring Circus 07/ Creature & Friend 08/ Is It You? 09/ Chroma 10/ Observer Claymation 11/ Observer Animation 12/ Split Personality 13/ Creature Alone - CD2 (Expand) : 01/ Spark of Being 02/ Creature 03/ Tree Ring Circus 04/ Observer 05/ Chroma 06/ Travelogue 07/ Prologue
Luc Bouquet © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

Music and the Creative Spirit. Innovators in Jazz, Improvisation, and the Avant Garde (Scarecrow Press - 2006)

petergrisliCollaborateur régulier du magazine américain Downbeat, Lloyd Peterson rassemble dans Music and the Creative Spirit 42 témoignages que lui ont accordés des musiciens (*) qu’il qualifie (à raison pour presque tous) de novateurs, évoluant dans le champ d’un jazz en évolution perpétuelle au contact d’un répertoire d’influences éclaté plutôt que confortablement installés dans une tradition qu’il faudrait absolument entretenir.

Sans mentionner la date à laquelle se sont déroulés les interviews – seul défaut majeur de l’ouvrage -, Peterson fait défiler une galerie judicieuse de personnages ayant à dire sur un style qui, comme le note le trompettiste Dave Douglas dans la préface, n’a jamais autant évolué que ces quarante dernières années.

Alors, on trouve Derek Bailey avancer que les deux grands principes qui animent sa pratique musicale sont l’indifférence et la non familiarité avant de se dire musicien conventionnel ; plus loin, William Parker lâche que la compréhension n’est pas du domaine de la beauté ; Steve Lacy, dans le fac-similé d’une lettre adressée à l’auteur, conseille, lui, de laisser la musique parler d’elle-même plutôt que de la contraindre à l’exercice de la théorisation.

Plus prolixes, d’autres expliquent le rapport qu’ils entretiennent avec leur art – Hamid Drake révélant, à la suite d’Albert Ayler, le lien étroit entre la portée musicale de l’univers et la portée universelle de la musique, quand David S. Ware confie que la spiritualité l’a amené à ne plus jouer pour sa notoriété – ou tentent de mettre au clair les affinités de leurs pratiques - Ikue Mori parlant de la scène bruitiste japonaise, Otomo Yoshihide de son rapport au courant Onkyo.

Ailleurs encore, Barry Guy revient sur son expérience au sein du London Jazz Composers Orchestra, George Lewis et Wadada Leo Smith évoquent la grande époque de l’A.A.C.M., tandis qu’autour de Peter Brötzmann, Ken Vandermark, Mats Gustafsson, Joe McPhee et Paal Nilssen-Love discutent, le temps d’un tour de table intelligent, d’improvisation autant que de société, de leur rapport au public autant que de politique.

(*) Fred Anderson, Derek Bailey, Joey Baron, Tim Berne, Peter Brotzmann, Regina Carter, Chicago Roundtable, Marilyn Crispell, Jack DeJohnette, Dave Douglas, Hamid Drake, Bill Frisell, Fred Frith, Annie Gosfield, Mats Gustafsson, Barry Guy, Dave Holland, Susie Ibarra, Eyvind Kang, Steve Lacy, George Lewis, Pat Martino, Christian McBride, Brad Mehldau, Myra Melford, Pat Metheny, Jason Moran, Ikue Mori, David Murray, Paal Nilssen-Love, Greg Osby, Evan Parker, William Parker, Joshua Redman, Maria Schneider, Wadada Leo Smith, Ken Vandermark, Cuong Vu, David S. Ware, Otomo Yoshihide, John Zorn.

Lloyd Peterson, Music and the Creative Spirit. Innovators in Jazz, Improvisation, and the Avant Garde, Scarecrow Press, 2006.

Commentaires [0] - Permalien [#]
>