Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Au rapport : Rock In Opposition XParution : Premier bruit Trente-six échosParution : le son du grisli #2
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Charles Tolliver : Mosaic Select (Mosaic, 2005)

charlestollisli

Les trois disques de Charles Tolliver repris par la série Mosaic Select donnent à réentendre le trompettiste à la tête de deux quartettes différents, en concerts à New York (1970) et Tokyo (1973). Rééditions des disques Live at Slugs’ (premier volume de cette anthologie) et Live in Toyko (deuxième volume) que Tolliver sortit jadis sur son label Strata-East, augmentées d’inédits de l’un et l’autre concerts (troisième volume), la sélection redit surtout l’entente rare de Tolliver et du pianiste Stanley Cowell.

Au Slugs’ Saloon de New York – endroit que le trompettiste inaugura plus tôt auprès de Jackie McLean –, d’abord, en compagnie du contrebassite Cecil McBee et du batteur Jimmy Hopps, le longs de sets où sont conjugués avec une inspiration rare hard bop et jazz modal, la paire défend ses manières d’avant-garde avec une majesté éloquente : sur Orientale, en premier lieu, composition de Cowell brillant par la capacité qu’elle a d’évoluer au gré de décalages subtils autant que surprenants ; sur Spanning, ensuite, œuvre de Tolliver assez étrange pour prendre des airs de berceuse prônant un éveil constant et inventif.

A Tokyo, trois ans et demi plus tard, c’est auprès du bassiste Clint Houston et du batteur Clifford Barbaro que les deux hommes prennent place sur la scène du Yubinchokin Hall. Si Houston et Barbaro se montrent moins créatifs que leurs prédécesseurs, ils n’empêchent pas le trompettiste et le pianiste d’imposer l’évidence mélodique d’Effi ou de diluer en effets impressionnistes l’air de ‘Round Midnight. Plus précieux dans ses gestes, le duo se montre là autrement convaincant, même si la préférence de l’auditeur ira aux enregistrements de 1970 – une version d’On The Nile jusque là inédite, permettant de renforcer encore ce penchant. Alors donc : retour commandé à Charles Tolliver.

Charles Tolliver : Mosaic Select (Mosaic / Amazon)
Enregistrement : 1970 / 1973. Edition : 2005.
CD1 : 01/ Drought 02/ Felicite 03/ Orientale 04/ Spanning 05/ Wilpan's 06/ Our Second Father (Dedicated to the memory of John Coltrane) CD2 : 01/ Drought 02/ Stretch 03/ Truth 04/ Effi 05/ 'Round Midnight CD3 : 01/ On The Nile 02/ Ruthie’s Heart (Dedicated to my mother) 03/ Repetition 04/ Impact 05/ Our Second Father (Dedicated to the memory of John Coltrane) 06/ Earl's World (Dedicated to my brother)
Guillaume Belhomme © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

>