Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire


suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

A paraître : Franz Kafka vs Nurse With WoundAbécédaire Thelonious MonkNouveautés NoBusiness
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Dakota Suite : The Hearts of Empty (Karaoke Kalk, 2011)

dakotagrisli

En théorie musique de l’instant où de chaque note découle un moment inattendu dû à sa nature improvisée, le jazz revêt toutefois une multitude de visages. Celui dessiné par le duo américain Dakota Suite est très séduisant. Construite sur des schémas à priori simples où la contrebasse et le piano entrent en interaction avec des percussions brossées, rien d’étonnant dans le secteur, la vision défendue par Chris Hooson et David Buxton est parfaitement à l’aise dans son époque. Evitant tout conformisme maniéré et tout intellectualisation forcée, leur démarche contourne les structures toutes faites.

Espiègles, les deux compères  scannent le champ du connu et du remâché – c’est pour mieux s’aventurer dans des directions séduisantes de dynamisme rythmique et de variations infinies sur des mêmes thèmes. Un exemple pratique au lieu d’un long discours ? La fin du troisième morceau arrivée, on se dit qu’on vient d’écouter le premier titre, que trois ou quatre minutes sont passées et que ça démarre bien. Non seulement le début est bon mais huit minutes se sont écoulées, telle une étoile filante qu’on ne voudra jamais voir disparaître. Time flies when you’re having fun.

Dakota Suite : The Hearts Of Empty (Karoke Kalk / Amazon)
Edition : 2011.
CD : 01/ Easy Steps 02/ Cataluña 03/ Namiko 04/ The Hearts Of Empty 05/ How To Stop A Moving Body 06/ The Ladder 07/ Eskimo Nebula 08/ M-Theory 09/ Underpowered 10/ Vermont Canyon Road 11/ Congruences 12/ The Black Pyramid 13/ Legend Of The Skies 14/ The Basin
Fabrice Vanoverberg © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

>