Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire


suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Sortir : Sonic Protest 2017Interview de Jacques Ogerle son du grisli papier
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Chris Cundy, Thanos Chrysakis : Music for Chamber Organ & Contra Bass Clarinet (Aural Terrains, 2015)

thanos chrysakis chris cundy Music for Chamber Organ & Contra Bass Clarinet

Le titre est clair, qui dit à quels instruments on trouve ici Thanos Chrysakis et Chris Cundy – auteurs, avec le guitariste James O’Sullivan, d’Asphodels Abide – sur ce disque enregistré à l’été 2014.

Un orgue de salon et une clarinette contrebasse, donc, au son desquels le duo tourne d’abord en rond – le reproche est le même que celui d’hier, et l’on craint un temps la rencontre informelle et le disque creux – avant que Chrysakis cesse de pianoter dans le vide et dépose un bourdon.

Peut-être pour ne plus avoir à faire acte de présence, le voilà travaillant à autre chose : deux ou trois notes qu’il répète, un accord qu’il étouffe et puis étoffe aussi dans le secret. De seconde en minutes, la discrétion le gagne. Cundy, lui, se laisse aller à une improvisation qui vrille et dérape souvent. Bientôt, les idées qu’il remue ont donc raison de l’orgue.

chrysakis cundy

Chris Cundy, Thanos Chrysakis : Music for Chamber Organ & Contra Bass Clarinet (Aural Terrains)
Enregistrement : 28 juin 2014. Edition : 2015.
CD : 01-05/ Part I - Part V
Guillaume Belhomme © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

Thanos Chrysakis, Chris Cundy, James O’Sullivan : Asphodels Abide (Aural Terrains, 2014)

thanos chrysakis james o'sullivan chris cundy asphodels abide

Après SYNEUMA, Thanos Chrysakis (synthétiseur, ordinateur et radio) et James O’Sullivan (guitare électrique) ont défié un autre clarinettiste que Jerry Wigens : Chris Cundy, entendu déjà sur quelques références Creative Sources (Structures, Two Plump Daughters).

Sur la couverture, derrière la beauté grise des fumerolles, perce un bleu charron. C’est précisément l’atmosphère qui transpire d’Asphodels Abide. Ainsi l’heure est-elle à l’évaporation, mais une évaporation commandée par de franches mécaniques : guitare battue au niveau de ses micros, électronique de surface et clarinette évasive. Certes, les musiciens tournent parfois en rond – le disque renferme six improvisations –, semblent chercher leur chemin. Mais l’électricité bientôt les récupère, et le temps vire au bleu.

Thanos Chrysakis, Chris Cundy, James O’Sullivan : Asphodels Abide (Aural Terrains)
Enregistrement : novembre 2013. Edition : 2014.
CD : 01-06/ Asphodels Abide
Guillaume Belhomme © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

Eventless Plot : Structures (Creative Sources)

eventless plot structures

On pourra désormais envisager le monde d’Eventless Plot en ces Structures que portent Vasilis Liolios (piano, synthétiseur analogique, bols chantants, objets…), Yiannis Tsirikoglou (guitare, électronique) et Aris Giatas (piano préparé ou non, cloches). Flottantes, puisque le trio peut les improviser « seul » ou en compagnie d’invités : Chris Cundy à la clarinette basse sur la première pièce, Louis Portal aux percussions et objets sur la troisième.

Avec Cundy, c’est un jeu de soutiens permanent : piano effleuré en divers endroits, percussions fines additionnant leurs résonances, filet électronique et objets travaillés engagent la clarinette à trouver sa place sur une électroacoustique en équilibre charmant, mais précaire aussi. Tentantes, les saillies individuelles sont toujours réfrénées : et voici le collectif fondu en interférences ou, avec Portal, ravi par un drone. Changeants, les trois temps de ce disque court réaffirment (après Recon) le bel art qu’Eventless Plot tire de sa mesure et de ses discrétions.  

Eventless Plot : Structures (Creative Sources / Metamkine)
Edition : 2014.
CD : 01/ Interior/Interaction 02/ Points of Attraction 03/ Co_exist
Guillaume Belhomme © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

Dominic Lash, Chris Cundy : Two Plump Daughters (Creative Sources, 2012)

dominic lash chris cundy two plump daughters

L’accès est facile : pas de barrière de sécurité ni de caméra de vidéosurveillance. Jumelles, la contrebasse et la clarinette basse se surpassent à ne pas s’opposer mais, au contraire, à faire route ensemble. Dans l’espace qu’ils accaparent, Dominic Lash et Chris Cundy ne forcent jamais le trait, refusent toujours la demi-teinte. Ce sont des démineurs de grandiloquence, des ouvriers du souffle.

Dix-huit courtes improvisations ici et autant de cas de figure. Beaucoup plus en vérité. Morceaux choisis : une contrebasse qui active le pendulaire, racle, gronde. Une clarinette basse prisonnière du motif qu’elle vient de créer et qui s’en délecte avant de le disséquer avec conviction et autorité. Souvent les courbes des deux instruments se croisent, s’unissent, s’équalisent. Ici, la liberté sifflote plus qu’elle ne se clame. Une musique sans frontière ni clôture.

Dominic Lash, Chris Cundy : Two Plum Daughters (Creative Sources / Metamkine)
Enregistrement : 2011. Edition : 2012.
CD: 01/ Plaits 02/ Ginko’s Corner 03/ Gravity Leaves 04/ Enough of the Duster 05/ Fork Lift 06/ The Singing Room 07/ April Cottage 08/ Three out of Ten 09/ Two Beautiful Sisters 10/ Creeping Past 11/ Angles 12/ Tentative Tenacity 13/ Something and Nothing 14/ Lignin 15/ Without Doubt 16/ Archibald Tait 17/ Strung Along 18/ Deuce
Luc Bouquet © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

>