Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire


Vers TwitterAu grisli clandestinVers Instagram

Archives des interviews du son du grisli

Steve Swell - David Taylor Quartet: Double Diploid (CIMP - 2006)

diploidsliSur Double Diploid, les trombonistes Steve Swell et David Taylor font face à deux générations de percussionnistes inspirés: Warren Smith (ancien partenaire de Max Roach et Sam Rivers) et Chad Taylor (Chicago Underground). Le temps de huit morceaux prudents et profonds.

Partis sur l’unisson des trombones et les combinaisons graves d’un balafon (Geological Time Line), les musiciens adoptent régulièrement des postures labellisées A.A.C.M. – swing roulant des mécaniques et interventions décoratives des percussions (Cessation of Your Expectation, Double Diploid) – ou adressent quelques clins d’œil à la musique de Dolphy
ou de Tony Williams lorsqu’ils évoluent auprès d’un vibraphone (Aural Evidence…).

Amusés de distendre leur discours, Swell et Taylor anéantissent tout espoir qu’ont leurs partenaires d’imposer un rythme constant (Aural Evidence…, But You), avant que les percussionnistes puissent prendre leur revanche sur Fire of Breath ou For Oumou, With Love, pièces emportées par une fièvre ambulante.

Mesuré et audacieux, lâche et opiniâtre, le quartette aura réuni sur Double Diploid quelques espoirs urbains et des souvenirs d’Afrique, revenant par là même à l’essence d’un jazz débarrassé de tout artifice.

CD: 01/ Geological Time Line 02/ Aural Evidence Expressed Within The Narrow Space of Now 03/ Buy You 04/ Cessation of Your Expectation 05/ For Oumou, With Love 06/ Double Diploid 07/ Fire of Breath 08/ False Stung Saddle

Steve Swell - David Taylor Quartet - Double Diploid - 2006 - CIMP.



Active Ingredients: Titration (Delmark - 2004)

titrationPour s’être installé à New York, le batteur Chad Taylor aura dû trouver d’autres partenaires que ceux du Chicago Underground avec lequel il avait l’habitude de jouer. Chose rapidement faite, si l’on en croit Titration, premier album du quartette Active Ingredients, au sein duquel Taylor côtoie le saxophoniste Jemeel Moondoc, le tromboniste Steve Swell et le contrebassiste Tom Abbs.

Destinant d’abord un hommage appuyé au contrebassiste sud africain Johnny Dyani, le quartet dresse un jazz proche de ceux de l’Art Ensemble ou d’Ernest Dawkins, rehaussé encore par l’entente de l’alto de Moondoc et du cornet de l’invité spécial Rob Mazurek (Song For Dyani). Elans fantasques que l’on retrouvera sur Modern Mythology - pièce sur laquelle un pattern de contrebasse scelle l’entrelacs harmonieux des vents – ou Slate, où Moondoc instaure une transe latine auprès des nappes de trombone.

Les échappées individuelles, remarquables ailleurs : sur les pièces plus déconstruites que sont Velocity (qui prendra l’allure d’une marche dévolue toute à l’unisson) et Absence. Sur Titration, aussi, où le saxophoniste fomente seul un free plus qu’inspiré, et Dependent Origination, pendant lequel Taylor déploiera un solo long et plus qu’inspiré. Réjouissant et habile, Active Ingredients tire profit d’influences choisies, qu’il sert au moyen d’une décontraction subtile. Ajouter à l’ensemble la production claire propre au Chicago Underground, et Titration aura déjà beaucoup pour convaincre du fait qu’une suite est à envisager.

CD: 01/ Song for Dyani 02/ Velocity 03/ Slate 04/ Visual Industries 05/ Modern Mythology 06/ Absence 07/ Titration 08/ Dependent Origination 09/ Other People’s Problems >>> Active Ingredients - Titration - 2004 - Delmark.


Triptych Myth: The Beautiful (AUM Fidelity - 2005)

triptychgrisli

The Beautiful est le premier enregistrement de Triptych Myth, trio qui réunit depuis trois ans maintenant le pianiste Cooper-Moore (collaborateur de David S. Ware ou William Parker), le contrebassiste Tom Abbs (sideman de Charles Gayle ou Jemeel Moondoc) et le batteur Chad Taylor (membre de chacune des formations du Chicago Underground, partenaire occasionnel de Tortoise, Stereolab ou Jim O’Rourke). Les parenthèses valant références, voici faites les présentations.

Propulsées, les premières notes de piano assurent, dès le départ, d’une manière singulière de voir les choses (All Up In It), avant que Frida K. The Beautiful nous administre une douche glacée : ballade allant et venant le long de quatre accords, qui semblent ne craindre rien, sinon une batterie fantasque et intrusive. La ballade désagrégée, peuvent suivre les figures imposées et déconstruites.

Aux rythmes bien voulus de Taylor, toujours, qui pousse une suite restreinte de notes de piano dans ses derniers retranchements (Spiraling Out), hache sauvagement le canevas de la contrebasse (A Time To), ou s’amuse des faux départs qu’il provoque (Pooch). Plus cadré, il accueille avec bienveillance les répétitions sous tension de Cooper-Moore (Last Minute Trip Part Two).

Lui, impose ailleurs une mélodie d’accompagnement classique, au gré de laquelle mains gauche et droite se lassent, avant de décider - à la place du cerveau de l’interprète poli - de régler son compte à une formule seulement dévouée à la commodité de l’auditeur (Poppa’s Gin In The Chicken Feed). L’audience acceptable, Cooper-Moore dresse en solo des parallèles aux impressions asiatiques d’Hartmann (Robinia Pseudoacacia), en guise de conclusion de The Beautiful, album inventif autant que ludique.

CD: 01/ All Up In It 02/ Frida K. The Beautiful 03/ Trident 04/ Spiraling Out 05/ Pooch (for Wilbert Morris) 06/ A Time To 07/ Last Minute Trip Part One 08/ Last Minute Trip Part Two 09/ Poppa’s Gin in the Chicken Feed 10/ Robinia Pseudoacacia

Triptych Myth - The Beautiful - 2005 - AUM Fidelity. Distribution Orkhêstra International.



Commentaires sur