Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Au rapport : Festival Le Bruit de la MusiqueParution : Jazz en 150 figures de Guillaume BelhommeParution : le son du grisli #2
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Budhaditya Chattopadhyay : Elegy for Bangalore (Gruenrekorder, 2013)

budhaditya chattopadhyay elegy for bangalore

Avec un entrain comparable à celui d’Akio Suzuki lorsqu’il nous entretenait jadis de l’état du trafic du New Taiza Tunnel, Budhaditya Chattopadhyay composa Eye Contact with The City, installation audiovisuelle jouant des rumeurs – celle des transports du sud de l’Inde, première de toutes sur Elegy for Bangalore.

C’est un embouteillage monstre que Chattopadhyay organise : collages, boucles et superpositions, de field recordings (chahut de la foule ou tapage d’ouvriers sur chantier, toutes sonorités modifiées souvent mais reconnaissables encore) subtilement appliqués aux codes de la musique indienne. La trame de l’enregistrement accueille en conséquence des  couleurs multiples que perce et explore en tous sens un fil rouge : bourdon provoqué par l’étirement d’une musique tentée sans cesse par la disparition. S’il est fait d’instants saisissants et de longueurs aussi, c’est qu’Eye Contact with The City respecte l’impératif d’un quotidien fabuleux.

Budhaditya Chattopadhyay : Elegy for Bangalore / Eye Contact with The City (Gruenrekorder)
Edition : 2013.
CD : 01/ Elegy fro Bangalore
Guillaume Belhomme © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

>