Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire


suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Sortir : Sonic Protest 2017Interview de Jacques Ogerle son du grisli papier
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Borah Bergman, Stefano Pastor : Live at Tortona (Mutable, 2009)

borahsli

Ce disque du pianiste Borah Bergman et du violoniste Stefano Pastor a été enregistré en juillet 2007 lors du festival Jazz fuori tema. Les trois premiers morceaux sont des compositions du premier et les deux suivants des improvisations des deux musiciens.

Bergman est largement mis en avant dans ses propres compositions, au point que le violoniste n’est souvent là que pour illustrer le propos d’un pianiste en pleine possession de ses moyens. Avec un lyrisme tantôt apaisé, tantôt fougueux, chacune de ses mains place sur le clavier des lignes mélodiques distinctes, mais complémentaires. L’évidence et la force de ces compositions ne sont troublées que sur la fin de la ballade When Autumn Comes, lorsque résonnent les cloches de l’église du village.

Pour les pistes improvisées, le propos de Stefano Pastor est plus largement perceptible. Son objectif est de faire sonner son violon comme un instrument à vent, lui adjoignant des cordes de guitare afin de lui donner plus de souffle et de puissance. Cet aspect est largement exploité sur The Mighty Oak où le dialogue, de chaos en réconciliation, démontre l’opportunité de la rencontre.

Borah Bergman, Stefano Pastor : Live at Tortona (Mutable Music)
Enregistrement : 1er juillet 2007. Edtion : 2009.
CD : 01/ Spirit Song 02/ When Autumn Comes 03/ Wellspring 04/ Crescent 05/ The Mighty Oak
Jean Dezert © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

Thomas Buckner: Contexts (Mutable - 2005)

bucknergrisli

En 1968, la rencontre du baryton Thomas Buckner avec l’Art Ensemble of Chicago a résolument changé son approche de la musique contemporaine. Initié à l’improvisation par Roscoe Mitchell, Buckner ne pourra plus se départir de l’expression libre, qu’il sert encore aujourd’hui sur Contexts.

Improvisant d’abord en solo, il installe une atmosphère inédite, assez étrange pour qu’on la suive jusqu’au bout, attentif au changement comme aux surprises (Alone). Paré des frusques du moine orthodoxe ou de l’ermite à l’écoute du chant de la terre, il raconte le vent des steppes, et, le nez au ciel, butte quelque fois sur des rocailles.

Aux côtés de David Darling, Buckner maîtrise un vibrato sur les boucles graves du violoncelle, qui rend une musique sérielle sur laquelle s’emporte la voix (With David Darling, Cello). Près de Borah Bergman, il inspecte ses tourments les plus enfouis, en sort quelques bribes internes bientôt transformées en lyrisme étincelant sur l’avancée chaotique du piano déconstruit (With Borah Bergman, Piano).

Seule composition de l’album, ILEX est interprétée en compagnie d’Earl Howard, aux programmations, et de Gustavo Aguilar, joueur de pipa (luth chinois). Lentement, Buckner se trouve confronté à une introspection envahissante, commandant à la voix de fuir devant les cordes vibrantes et les effets cristallins de l’électronique. Des nappes que l’on précipite avalent les quelques restes d’un contemporain égaré en souterrain. Puisque lumineux, retrouvé sans peine. Et célébrée comme il se doit, une musique contemporaine décoincée et originale.

CD: 01/ Alone 02/ With David Darling, Cello 03/ With Borah Bergman, Piano 04/ ILEX

Thomas Buckner - Contexts - 2005 - Mutable Music.

Commentaires [0] - Permalien [#]
>