Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

le son du grisli #3Peter Brötzmann Graphic WorksConversation de John Coltrane & Frank Kofsky
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

7090, Jan Hage : Xenakis in het Orgelpark (Orgelpark, 2012)

xenakis 7090 hage xenakis in het orgelpark

Quel est celui qui joue l’ange, quel est celui qui joue Jacob, dans cette incroyable bataille de cuivres dont Linaïa-Agon a capturé les échos ? Cette composition de Xenakis, écrite en 1972, ouvre ce CD enregistré par l’organiste Jan Hage, le trio 7090 (Nora Mulder au piano, Koen Kaptijn au trombone et Bas Wieger au violon) et une section de cuivres (tuba, cor, trompettes et un dernier trombone) invitée à célébrer le compositeur français.

Ces instruments à vent tissent des relations intimes sur Linaïa-Agon : leur trajet mène tout droit au large, par un soir de grand vent. Gmeeoorh, pièce écrite deux ans plus tard, se sert des bourdons surprenants d'Hage dont les interférences avec les cuivres donnent naissance, dans de larges tubes, à des monstres de bruits variés. Entre ces deux pièces, une plus ancienne du nom d’Eonta met en valeur le jeu de Mulder : dans une autre optique, les cuivres se mettent en branle et entourent le piano, l’étouffent petit à petit avec un savoir-faire brouillon mais très efficace. C’est donc une autre histoire d’opposition qui nous est racontée ici : l’architecte Xenakis nous montrant comment, avec des morceaux de chaos, construire trois univers fantastiques.

Iannis Xenakis, 7090, Jon Hage : Xenakis in het Orgelpark (Orgelpark)
Edition : 2012.
CD : 01/ Linaia-Agon (1972) 02/ Eonta (1963) 03/ Gmeeoorh (1974)
Héctor Cabrero © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

Iannis Xenakis: Béton armé (Bvhaast - 2008)

betongrisli

La musique de chambre de Xenakis dans l’interprétation qu’en donnent les Néerlandais Nora Mulder (piano) et Bas Wiegers (violon) – ou Duo 7090 – en compagnie d’autres instrumentistes recommandés par Béton Armé : ouvrage nécessitant aussi la présence d’un trombone et d’un trio de cordes.

En solo, duo ou trio, les musiciens servent donc des pièces à la timidité rognée par une fièvre hallucinatoire ou sur lesquelles les répétitions font figure de leurres appropriés tant la partition peut paraître récalcitrante. Au trombone, Koen Kaptijn rend lui aussi quelques hésitations (Keren), quand Mulder et Wiegers précipitent un discours plus affirmé sur Dikthas.

Et puis, les cordes, exprimant au son de l’archet insistant et d’aigus contrariant l’efficace progression des choses sur Ikhoor, révèlent une autre terre de contrastes, peinte partout sous couvert d’un Béton armé impromptu dont on a soigné la résolution sonore tout autant que l’exécution. 

CD: 01/ Evryali 02/ Mikka 03/ Mikka S 04/ Keren 05/ Ikhoor 06/ Dikhthas

Iannis Xenakis - Béton armé - 2008 - Bvhaast. Distribution Orkhêstra International.

Commentaires [0] - Permalien [#]
>