Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire


suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

A paraître : Franz Kafka vs Nurse With WoundAbécédaire Thelonious MonkNouveautés NoBusiness
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Attilio Novellino : Through Glass (Valeot, 2012)

attillio_novellino_through_glass

C’est le deuxième disque d’Attilio Novellino, qui est un jeune artiste sonore italien qui jusque-là m’était inconnu. De courtes recherches m’apprennent qu’il joue dans des groupes qui ont pour noms Un vortice di bassa pressione et Sentimental Machines, que l’on entendra (peut-être) un jour…

Sa musique, maintenant. Au début, on pense au Rafael Toral des débuts ou à Fennesz en embarquant sur des tapis volants aux distorsions compactes. On traverse des zones sensibles, des orages électriques, on entend des sirènes, on croise des spécimens (un Ex Butterfly est-il un papillon mort ?). Des basses et des guitares, superfétatoires, font perdre un peu de leur superbe aux drones électroniques, mais ce n’est pas bien grave, le tapis tient la route. Et cette route nous ramène au Toral des débuts ou à Fennesz. Donc : pas forcément original, mais tout à fait acceptable…

Attilio Novellino : Through Glass (Valeot Records)
Edition : 2012.
CD : 01/ A Footpath for Night Dancers 02/ Sirens 03/ Through Glass 04/ Ex Butterfly 05/ Her Red Shoes 06/ After You've Had a Life 07/ Snapshot of a Loss 08/ Yosemite's Night Sky 09/ Llyria 10/ Amber Alert
Pierre Cécile © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

>