Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Parution : Premier bruit Trente-six échosAu rapport : Festival Le Bruit de la MusiqueParution : le son du grisli #2
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Arturas Bumšteinas : Epiloghi (Unsounds, 2014)

arturas bumsteinas epiloghi

C’est presque agréable de se rendre compte qu’on n’est pas sensible à tout (à tout ce qui est « expérimental », j’entends, et qui, en plus, paraît sur tel label qu’on apprécie). « Je ne suis pas un auditeur facile », me félicitai-je par exemple après l’écoute d’Epiloghi. Six Ways of Saying Zangtumbtumb d’Arturas Bumšteinas (récipiendaire pour cette composition du prix Palma Ars Acustica 2013).

Non, cher Arturas, on ne m’a pas comme ça, moi. Votre réponse au tout premier opéra, La Dafne de Jacopo Peri, couplée aux effets qu’ont fait sur vous L’art des bruits de Luigi Russolo et Les passions de l’âme de Descartes, ne m’a pas emballé. Peu de goût pour le clavecin, les collages hirsutes et la folie facile… Certes, votre baroque est futuriste mais, à mon avis, rétropédale. Votre imachination sonore m’accable, et Descartes m’explique pourquoi : « L’admiration est une subite surprise de l’âme, qui fait qu’elle se porte à considérer avec attention les objets qui lui semblent rares et extraordinaires ». Or dans Epiloghi, j’ai trouvé l’expérimental d’un ordinaire accablant…

Quant à Night on the Sailship, c’est un peu mieux, mais guère chavirant.

écoute le son du grisliArturas Bumšteinas
Epiloghi

Arturas Bumšteinas : Epiloghi. Six Ways of Saying Zangtumbtumb (Unsounds / Metamkine)
Edition : 2013.
CD : 01-06/ Epiloghi. Six Ways of Saying Zangtumbtumb 07/ Night on the Sailship
Pierre Cécile © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

>