Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Au rapport : Rock In Opposition XParution : Premier bruit Trente-six échosParution : le son du grisli #2
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Charles Tolliver: With Love (Blue Note - 2007)

tolliverbandgrisli

Rappelé en 2005 par le pianiste Andrew Hill pour l’enregistrement de son album Time Lines, le trompettiste Charles Tolliver faisait l’année dernière son retour en leader. Ancien partenaire de Jackie McLean et d’Art Blakey, c’est dans l’orchestre de Gerald Wilson qu’il commence à s’intéresser à la musique pour grands ensembles, dans le même temps qu’il enregistre et autoproduit ses disques sur le label Strata East.

Quarante ans plus tard, Blue Note lui propose de réévaluer ses intentions orchestrales et le renvoie en studio en compagnie d’un groupe de musiciens triés sur le volet. Anciens complices (Cecil McBee, Stanley Cowell) et nouvelles recrues (Robert Glasper, Todd Bashore) se plient alors aux arrangements subtils administrés par Tolliver à six de ses compositions et à une interprétation du 'Round Midnight de Monk. Sous les dorures de rigueur, au premier abord pompier, With Love ballade son big band d’un swing contestable à une cacophonie récréative. Mais surtout : distribue ses solos avec sagacité et marrie l’exubérance du Lalo Schiffrin de Bullitt à l’esprit ardent de Jackie McLean. A suivre, donc et encore, Charles Tolliver.

CD: 01/ Rejoicin’ 02/ With Love 03/ Round Midnight 04/ Mournin Variations 05/ Right Now 06/ Suspicion 07/ Hit The Spot

Charles Tolliver Big Band - With Love - 2007 - Blue Note. Distribution EMI.

Commentaires [0] - Permalien [#]

Andrew Hill : Black Fire (Blue Note, 2004)

hillsuitegrisli

Comme allant de soi, les efforts récents du mythique preneur de son Rudy Van Gelder déployés pour remasteriser certains de ses anciens enregistrements permettent aujourd’hui à Blue note de tirer profit d’une série intitulée "The Rudy Van Gelder edition". Parmi les disques réédités, Black Fire d’Andrew Hill.

L’intention est claire, qui est celle de déployer une autre avant-garde que celle défendue par le free, et la méthode réfléchie : embaucher le batteur Roy Haynes (côtoyant Roland Kirk, Henry Grimes...), le bassiste Richard Davis (compagnon de jeu de Dolphy), et Joe Henderson (dont le saxophone oublie peu à peu les maîtres Rollins - Coltrane pour des élucubrations plus sages jouant sur les répétitions et les harmoniques).

Le 8 novembre 1963 est enregistré Black Fire, qui, dès le premier morceau, avoue sa soumission aux basses. Celles de Richard Davis, évidemment, mais surtout celles, redondantes et imposant la forme musicale à suivre, d’Andrew Hill (Pumpkin, Subterfuge, Land of Nod). L’impression qui se dégage des thèmes confronte chacune des mélodies à certaine sorte d’incantations musicales, de répétitions envoûtantes, qu’elles viennent d’un Haïti fantasmé (Cantarnos) ou demandent humblement le parrainage d’un Monk idéalisé (McNeil Island).

Car c’est à une avant-garde du passé – pas d’antinomie ici -, et celle de Monk justement, que le quartet rend hommage. Pas forcément en réaction au free de l’époque, mais en proposition alternative et changeante, répétant sur chaque morceau que l’innovation ne peut se faire sans acquis et sans modèles, et ne se fait parfois qu’avec.

Un album comme une proposition, de celles dont Andrew Hill a l’habitude. Comme lorsqu’il démantèle son quartette pour mieux arriver à ses fins, se passant tout à coup des services de Joe Henderson (Subterfuge, Tired Trade) ou de Roy Haynes (McNeil Island). L’époque demande le changement, ou du nouveau. S’attaquer à sa propre formation augure déjà du reste. Black Fire pose sept morceaux (et deux prises inédites), autant de preuves d’une modernité plurielle.

CD: 01/ Pumpkin 02/ Subterfuge 03/ Black fire 04/ Cantarnos 05/ Tired trade 06/ McNeil Island 07/ Land of Nod 08/ (Pumpkin) 09/ (Black Fire)

Andrew Hill - Black Fire - 2004 (réédition) - Blue Note. Distribution EMI.

Commentaires [0] - Permalien [#]
>