Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

A paraître : le son du grisli #2Sortir : Festival Bruisme #7le son du grisli sur Twitter
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Vlady Bystrov, Helen Bledsoe, Alexey Lapin : Triologue / Kruglov, Lapin, Sooäär, Yudanov : Military Space (Leo, 2013)

vlady bystrov helen bledsoe alexey lapin triologue

Ces miettes font pain. Ce que tentent les clarinettes, les flûtes et le piano de Vlady Bystrov, Helen Bledsoe et Alexey Lapin passent par le délestement des formes. Ces tessons épars voyagent en direction des terres dévastées. Un seul but : reconstruire l’Eden. Ce qui fut mais n’est plus. Ce qui ne demande qu’à revenir. Les années passent, le germe sommeille : il suffit de ce petit rien qui fait tout.

Ce germe, Jimmy Giuffre l’avait déjà semé. Ce trio avait bouleversé. Il bouleverse encore. Tout comme il est à espérer que ce Triologue bouleversera. Combattent-ils l’éphémère à travers leurs feuillages inquiets, leurs entrechats virtuoses ? Ici, ils n’errent pas, ils construisent. Pas par hasard mais parce qu’ils savent transmettre l’intensité de leurs âmes vibrantes. Ici, le souffle est léger, il parcourt les plaines et les plateaux. Parfois, parce que l’instant le demande, ils feulent, ils fêlent, ils craquèlent. Mais jamais ne se perdent dans les colères inutiles. Ils dansent légers et heureux. Nous aussi.

écoute le son du grisliVlady Bystrov, Helen Bledsoe, Alexey Lapin
Triologue

Vlady Bystrov, Helen Bledsoe, Alexey Lapin : Triologue (Leo Records / Orkhêstra International)
Enregistrement : 2013. Edition : 2013.
CD : 01/ Credo 02/ The Thoughts 03/ The Inner Spaces 04/ Triologue 05/ Monologues 06/ North Crystal 07/ Die versuchung 08/ Allegro con brio 09/ Mélusine 10/ Countless Refractions
Luc Bouquet © Le son du grisli



alexey kruglov alexey lapin military space

Le 17 novembre 2011, Alexey Lapin proposait à ses amis (Alexey Kruglov, Jaak Sooäär, Oleg Yudanov) de ne pas s’en tenir au free volcanique qui venait, le temps d’une première improvisation, d’enflammer le Jazz Centre de Yaroslavi. Le temps d’harponner quelques steppes psychédéliques, voici le quartet mijotant quelque aire bruitiste, quelque vallon contemplatif, quelque virage brutal. Toujours premier de cordée, le pianiste guidait et orientait alors un quartet apparemment ravi de l’aubaine.  

Alexey Kruglov, Alexey Lapin, Jaak Sooäär, Oleg Yudanov : Military Space (Leo Records / Orkhêstra International)
Enregistrement : 2011. Edition : 2013.
CD : 01/ Assault 02/ Energy 03/ Rear Services 04/ Secret Briefing 05/ Plan for the Future 06/ Battlefield 07/ Second Breath 08/ Triumph
Luc Bouquet © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

VocColours, Alexey Lapin : ZvuKlang (Leo Records, 2013)

voccolours alexey lapin zvuklang

Entre cocasseries philmintoniennes et noces stravinskiennes déboule VoColours, quartet vocal allemand (Norbert Zajac, Brigitte Küpper, Gala Hummel, Louri Grankin). Toutes les forces et farces vocales, de nous connues, se retrouvent ici en un pot-pourri – souvent inspiré – de l’alphabet du vocaliste allumé. Ainsi, égosillements, caquetages, cris et plaintes, jappements, chant des steppes, écartèlements, babillages, balbutiements, gazouillis se succèdent avec plus (Now & Equilibre : pièces entièrement improvisées) ou moins (Angst vor gespenstern : motif répété inlassablement) de bonheur.
 
Déboule également le pianiste Alexey Lapin. Confiné ici au rôle du chasseur, il scrute, attend, colorise la lente respiration de VoColours. Puis se souvenant de ses qualités de relayeur, impose ses graves profonds, élabore en solitaire une introduction qui ne sera pas pour rien dans la réussite de l’improvisation à venir. Soit, une rencontre, qui, si partiellement aboutie, n’en offre pas moins quelques mordantes pépites.

écoute le son du grisliVocColours, Alexey Lapin
ZvuKlang (extrait)

VocColours, Alexey Lapin : ZvuKlang (Leo Records / Orkhêstra International)
Enregistrement : 2013. Edition : 2013.
CD : 01/ Now 02/ Hey Ho 03/ ZvuKlang 04/ Angst vor Gespenstern 05/ Equilibre
Luc Bouquet © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

François Carrier, Alexey Lapin, Michel Lambert : In Motion (Leo, 2011)

fran_ois_carrier_alexey_lapin_michel_lambert_in_motion

Le lendemain – mais dans une autre salle – de l'enregistrement d'All Out, le trio n’aura plus besoin de round d’observation. L’improvisation sera, d’emblée, tenace et soutenue. Le saxophone sera coltranien, insatiable ; la batterie sera étau et le piano s’offrira même une errance solitaire (This Grand?).

La musique portera une incantation inconnue jusqu’ici puis radiera son effervescence au profit d’actes plus posés : la mélodie s’apaisera, les espaces ne seront plus obturés, la batterie soutiendra à elle seule le crescendo, les harmoniques se feront plus rauques et moins contraintes.

Et Love in Space de conclure et synthétiser (la violence, la douceur, la respiration, l’étreinte) une série de trois soirées aux densités variables et souvent passionnantes.

François Carrier, Michel Lambert, Alexey Lapin : In Motion (Leo Records / Orkhêstra International)
Enregistrement : 2010. Edition : 2012.
CD : 01/ This Grand ? 02/ Is He… 03/ All Of A Sudden 04/ About To Go 05/ Love In Space
Luc Bouquet © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

François Carrier, Alexey Lapin, Michel Lambert : All Out (FMR, 2011)

fran_ois_carrier_michel_lambert_alexey_lapin_all_out

Tout comme la veille (Inner Spire / Leo Records), il faudra quelques minutes au trio pour trouver ses marques. Un duo piano-batterie, particulièrement décoiffant, vers la septième minute délivre maintenant nos trois amis. En bons géomètres farceurs et géographes consciencieux qu’ils sont, François Carrier, Michel Lambert et Alexey Lapin vont déborder le cercle de leur improvisation sans préavis.

Lignes épaisses et boudinées, piano et alto en surchauffe, batterie démembrée ; cette musique semble ignorer respiration et espaces. Et, ici, échouant à éteindre les braises, on lui pardonnera, bien volontiers, sa juvénile torsion : la convulsion lui va si bien. Demain, ils seront de nouveau présents à Saint Petersburg. Tomorrow Is (toujours) the Question ? A suivre…

François Carrier, Michel Lambert, Alexey Lapin : All Out (FMR / Improjazz)
Enregistrement : 2010. Edition : 2011
CD : 01/ Blaze 02/ Wit 03/ Standing 04/ Distance 05/ Ride 06/ With It 07/ Of Breath
Luc Bouquet © le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

François Carrier, Alexey Lapin, Michel Lambert : Inner Spire (Leo, 2011) / Maïkroton Unit + Bewitched

Fran_ois_Carrier_Inner_Spire

La régularité rythmique n’emprisonne que peu de temps l’improvisation éclatée de l’altiste François Carrier et du pianiste Alexey Lapin : très vite, Michel Lambert, percutant de son état, range le métronome-balais dans son cabas et brise en mille morceaux le mouvement qu’il venait d’imposer.

Chose évidente maintenant : le free jazz prend racine et se refuse à interpréter d’autres rivages. L’enchevêtrement harmonique du couple alto-piano, les espaces aménagés en début d’improvisation avortent (presque) toujours car l’heure est à la convulsion (et dans ce domaine, le saxophoniste surprend agréablement). De cet échec consommé naît une musique sans complexe, idéale d’énergie et de détournement. Frontale, sans courbes et sans cachoteries, elle navigue audacieuse et (presque) toujours convaincante.

François Carrier, Alexey Lapin, Michel Lambert : Inner Spire (Leo Records / Orkhêstra International)
Enregistrement : 2010. Edition : 2011.
CD : 01/ Inner Spire 02/ Square Away 03/ Tribe 04/ Round Trip 05/ Sacred Flow
Luc Bouquet © Le son du grisli

ma_kroton_unit_ex_voto

En ce Maïkotron Unit enregistré au printemps 2010, on trouve Michel Lambert aux percussions et maïkotron associé à Michel Côté (maïkroton de même, saxophones et clarinettes) et Pierre Côté (basses et violoncelle). C’est là une musique de mélodies et d’atmosphères qui, lorsqu’elle n’intègre pas le champ d’un jazz délavé lorsqu’il n’est pas plutôt clinquant, parvient à arranger toquades et tourments au point d’élever une musique de chambre autrement convaincante. Ex-Voto en demi-teinte.

bewitched_concert

Epilogue / Dedication / Transfiguration sont, dans l’ordre, les trois temps de cette improvisation produite par Intonema après avoir été donnée à Saint-Petersourg par Bewitched, association de Thomas Buckner (voix), Edyta Fil (flûte), Ilia Belorukov (saxophone alto et objets), Alexey Lapin (piano) et Juho Laitinen (voix et violoncelle). Si l’on pouvait craindre que la somme de deux lyrismes (celui de Buckner et celui de Lapin) entraîne le projet à sa perte, c’est une belle composition d’interventions déboîtées et fragiles que l’on développe ici. Encouragements à la flûte d’Edyta Fil.

Commentaires [0] - Permalien [#]

Alexey Lapin : Parallels. Solo Piano (Leo, 2011)

parallelslis

Qui est donc cet Alexey Lapin, invitant deux nouveaux musiciens à venir rejoindre son trio quelques minutes à peine avant son concert ? Quel est donc cet Alexey Lapin, renonçant à ses propres compositions au profit d’un concert totalement improvisé juste avant d’entrer sur scène ? Qui est cet Alexey Lapin, flirtant avec les consonances sirupeuses d’un faux Koln Concert (Calmness of the Sun) et s’en allant, quelques minutes après, racler jusqu’à la moelle des cordes exsangues (Cell) ?

Cet Alexey Lapin intrigue et intéresse. Parce qu’il ne joue pas à l’apprenti sorcier ni au surdoué du clavier, parce qu’il interroge ce dernier plutôt que de la draguer, Alexey Lapin entretient le mystère. Etonne. Encore et toujours. Parce qu’il sait s’attacher au cruel, ne jamais se complaire dans un miroitement béat ; parce qu’il rate (volontairement ?) quelques trains aux destinations certaines et en emprunte d’autres, aux directions plus aléatoires, Alexey Lapin gagne le pari du premier – et délicat – disque solo.

Alexey Lapin : Parallels (Leo Records / Orkhêstra International)
Enregistrement : 2010. Edition : 2011.
CD : 01/ Preface 02/ Consistency in Progress 03/ Looking for a Grain of Truth 04/ Parallels 05/ Paths 06/ Calmness of the Sun 07/ Toys Are Talking 08/ The Faster, the Better 09/ Cell 10/ Backstage 11/ A Kind of Thoughts 12/ Keep to Your Side 13/ Open Sequence or Everything Is Coming to a Close 14/ Peace
Luc Bouquet © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

Bledsoe, Lapin, Poore, Schubert, Turner : Seek It Not With Your Eyes (Red Toucan, 2010)

seekitgrisliDe cette première excursion hors Russie, Alexey Lapin aura retenu que l’invitation est bonne conseillère. Ainsi en cette soirée du 18 juin 2009 au Loft de Cologne, le trio Alexey Lapin-Melvyn Poore-Matthias Schubert devint quartet avec le rajout du percussionniste Roger Turner puis quintet avec la venue de la flûtiste Helen Bledsoe.

L’improvisation qui fut entendue ce soir-là n’est pas de celles qui ne retiennent que passages en force et zapping musclé mais, au contraire, contient et suspend tension, déchirement et prémonition. Soit creuser et forer la colère rauque d’un saxophone ténor, l’amertume d’un tuba, les nervures perlées d’une cymbale frissonnante et les fluides théorèmes d’un pianiste que l’on imagine, heureux, d’être à l’origine d’un tel festin.

Et quand le possible prend forme, borner l’espace pour mettre en orbite Schubert. Puis, plus loin, avec Helen Bledsoe déclencher une nouvelle inquiétude, sourde et mortifère, cette fois-ci. Ainsi, de cette bienvenue invitation au partage, un groupe emménage et s’incruste. Durablement, on l’espère.

Helen Bledsoe, Alexey Lapin, Melvyn Poore, Matthias Schubert, Roger Turner : Seek It Not With Your Eyes (Red Toucan / Orkhêstra International)
Enregistrement : 2009. Edition : 2010.
CD : 01/ Per aspera 02/ Can’t Catch the Name 03/ Blur-Fanfare for the Rational Man 04/ Little Ways to Perceive the Invisible 05/ Animated Beings
Luc Bouquet © Le son du grisli

improbouquet

Dans le numéro de février d'Improjazz, Luc Bouquet poursuit sa minutieuse exploration de la discographie de John Coltrane en s'intéressant notamment à la collaboration du saxophoniste avec Eric Dolphy.

Commentaires [0] - Permalien [#]

>