Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

le son du grisli #3Peter Brötzmann Graphic WorksConversation de John Coltrane & Frank Kofsky
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Bill Dixon, Aaron Siegel, Ben Hall : Weight / Counterweight (Broken Research, 2009)

countergrisli

Sur son propre label, le percussionniste Ben Hall publie un double disque vinyle où on peut l’entendre en compagnie d’Aaron Siegel (autre percussionniste) et de Bill Dixon : Weight / Counterweight.

D’autres « tapisseries » sonores que celles du récent Tapestries for Small Orchestra sont à entendre ici, apposées en outre par une formation plus légère encore qu’un « petit orchestre ». Sur un léger écho et les effets de l’usage d’une électronique minuscule qui portent toujours un peu plus loin les interventions mesurées de sa trompette, Dixon invente encore autrement, compose un bouquet de souffles éthérés ou oppose à la rumeur apaisante commandée par ses partenaires un lot de râles caverneux.

La musique à sortir de Weight / Counterweight, d’épouser avec subtilité l’atmosphère dans laquelle se propagent chacune de ses vibrations. L’espace alentour soudain chargé d’ondes positives, sorties d’un objet rare qu’il faudra d’abord réussir à capturer.

Bill Dixon, Aaron Siegel, Ben Hall : Weight / Counterweight (Broken Research)
Enregistrement : Avril 2008. Edition : 2009.
LP1 : A/ Atelier : Corbu’s Studio B/ Hirado – LP2 : C/Contrapposto D/ The Red & the Black
Guillaume Belhomme © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

Memorize the Sky: Memorize the Sky (482 Music - 2007)

memogrisliA l’automne 2005, le saxophoniste et clarinettiste Matt Bauder (remarqué deux ans plus tôt auprès d’Anthony Braxton), le contrebassiste Zach Wallace et le percussionniste Aaron Siegel, enregistraient six heures d’improvisation, dont ils tireront Memorize the Sky, premier album d’un trio existant depuis une dizaine d’années, et baptisé pareil.

S’ils sont capables de défendre une mélodie apaisante au moyen d’une clarinette basse et d’un vibraphone (Etch of Wood), les musiciens ne s’en satisfont pas longtemps, préférant s’adonner ailleurs à des exercices d’expérimentation lente (Raft of Stone, House of Wind) ou prôner une musique répétitive bousculée de temps à autre par quelques sautes d’humeur, nouveau minimalisme estampillé américain (Field of Ice).

Déjà convaincant, le trio gagne encore en persuasion lorsque Bauder et Siegel interviennent sauvagement sur l’unique note de basse, insistante, de Cloud of Clay, ou lorsque les trois musiciens combinent leurs efforts (plaintes aigues du saxophone sur drones fomentés par un archet grave et une caisse claire vibrante) pour mettre au jour un crescendo implacable (Path of Spider). De quoi y revenir, donc, et souvent.

CD: 01/ Raft of Stone 02/ Lake of Light 03/ Etch of Wood 04/ Field of Ice 05/ House of Wind 06/ Cloud of Clay 07/ Brick of Fire 08/ Path of Spider

Memorize the Sky - Memorize the Sky - 2007 - 482 Music.

Commentaires [0] - Permalien [#]
>