Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Newsletter

suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Jazz en MarsA paraître : le son du grisli #5En librairie : Bucket of Blood de Steve Potts

Braxton, Graves, Parker: Beyond Quantum (Tzadik - 2008)

BeyondGrisli

Certaines rencontres n’ont pas besoin qu’on commente leurs œuvres. Quand même, à propos de Beyond Quantum, enregistré par Anthony Braxton, William Parker et Milford Graves : cinq rencontres, et l’échange radical, l’improvisation réfléchie ou la spontanéité savante. Dire, là aussi, que rien ne vaut l’écoute.

Pour gâcher un peu l’entente exceptionnelle, Tzadik a bien osé une tentative : mettre  Bill Laswell dans les pattes du trio. Or, se retenant d’énoncer toute directive puisqu'en charge seulement de l’enregistrement, celui-ci ne peut rien : Beyond Quantum est une réussite, forcément. 

CD: 01/ First Meeting 02/ Second Meeting 03/ Third Meeting 04/ Fourth Meeting 05/ Fifth Meeting >>> Anthony Braxton, William Parker, Milford Graves - Beyond Quantum - 2008 - Tzadik. Distribution Orkhêstra International.



Odean Pope: Plant Life (Porter - 2008)

grispope

Connu pour avoir longtemps été associé à Max Roach – et aussi avoir cherché à mettre au jour un post-bop moins réactionnaire que de rigueur –, le saxophoniste Odean Pope démontre sur Plant Life qu’il sait, avec l’aide de partenaires brillants, aller voir au-delà de ses préoccupations personnelles.

Aux côtés du contrebassiste Lee Smith et du batteur Sunny Murray, Pope enregistrait en début d’année huit titres, parmi lesquels Two Dreams, dont la mélodie légère citée en ouverture ne résistera pas longtemps aux dérives improvisées : coups expiatoires sur cymbales contre ténor rappelant celui d’Ornette Coleman. De solos introspectifs (Thoughts) en déstructurations obligées par sa compagnie (Happiness Tears et son lot d’insistances sur quelques phrases à peine écloses), Pope en démontre assez – décevant seulement sur Scorpio Twins pour y manquer un peu de folie – pour susciter chez l’auditeur l’envie d’aller le réentendre ailleurs : chez Roach ou auprès de Dave Burrell.


Odean Pope, Happiness Tears (extrait). Courtesy of Porter Records.

CD: 01/ Two Dreams Part 1 02/ Happiness Tears 03/ Plant Life 04/ I Want to Talk About You 05/ Scorpio Twins 06/ Thoughts 07/ Multiphonic 08/ Two Dreams Part 2 >>> Odean Pope with Sunny Murray & Lee Smith - Plant Life - 2008 - Porter Records.


Akiyama, Taxt, Lønning, Reinertsen: Varianter av døde trær (Sofa - 2008)

grislinamasli

Depuis quelques mois, le label Sofa semble repositionner son propos : jadis dévoué à une pratique improvisée abstraite (et déjà recommandable), le voici intéressé aujourd’hui par l’édification d’univers parallèles aux atmosphères chargées.

Pour donner suite au North of the North de Marc Pichelin, voici donc Varianter av døde trær, collection de vignettes sonores signées Tetuzi Akiyama (guitares), Martin Taxt (tuba), Eivind Lønning (trompette) et Espen Reinertsen (saxophone ténor et flûte) : propositions de musique d’ameublement déroutante, étrange pour être en perpétuel mouvement. Guitare défaite en avant, les instruments commandent ainsi de longs développements pour échapper aux silences lourds, s’imposent entre ceux-là puis échafaudent une élévation de notes courtes rattrapées par les drones. Lent, dérivant et bientôt installé.

CD:  01/ Tverrsnitt av fuge 02/ Poem uten tyngdekraft 03/ Tekno 04/ Tsumabiki 05/ Ti mørke innfallslodd 06/ Trommeltoner 07/ Salme på vandring 08/ Tekno 09/ Tverrsnitt av fuge 10/ Poem uten tyngdekraft 11/ Tekno 12/ Tsumabiki 13/ Ti mørke innfallslodd 14/ Ultradypt felt 15/ Tverrsnitt av fuge >>> Akiyama, Taxt, Lønning, Reinertsen - Varianter av døde trær - 2008 - Sofa Music. Distribution Metamkine.


John Hudak : On and On (Presto!?, 2008)

john hudak on and on

Sur On and On, John Hudak élabore sur une heure et dix minutes une série de constructions incommodes au moyen d'une guitare dont il modifiera la sonorité sur ordinateur : se chevauchant d’abord, les notes perdent en netteté, abdiquent face aux pratiques expérimentales avant de revenir, plus longues, Hudak jouant des résonances ou de l’intensité avec laquelle accrocher ses cordes. Ailleurs, quelques coups secs et des notes étouffées finissent de remplir cette pièce enivrante.

John Hudak : On and On (Presto!? / Metamkine)
Edition : 2008.
CD : 01/ On and On
Guillaume Belhomme © Le son du grisli


Bernard Santacruz: Lenox Avenue (Rude Awakening - 2008)

grislisantacruz

Depuis Oscar Pettiford, la contrebasse a vu défiler une série de têtes emblématiques – de Mingus à William Parker en passant par Peter Kowald, Barre Phillips et Joëlle Léandre – qui auraient pu refroidir les ardeurs de contrebassistes neufs pour qui se contenter d’une place établie en section rythmique semblait difficile.

L’exercice du solo, d’être pourtant encore investi régulièrement, sous couvert d’expériences (pour Fred Lonberg-Holm ou, récemment, John Eckhardt) ou de laisser-aller à quelques figures libres, comme c’est le cas pour Bernard Santacruz. Sur Lenox Avenue, celui-ci passe quarante minutes durant de gimmicks incertains en propositions mélodiques timides, d’évocations baroques en grattements récréatifs, d’impressions atmosphériques en confessions d’archet récalcitrant. Plus inspiré quand il navigue à vue que lorsqu’il s’impose un cadre formaté, Santacruz parvient à faire de Lenox Avenue l'exposé convaincant d'une pratique instrumentale changeante et heureuse. 

CD: 01/ Lenox Avenue 02/ Nadja S. 03/ Koniec 04/ Nanna d'amore 05/ Léo S. 06/ Frank L. 07/ Boni 08/ Hami S. 09/ Dance 10/ Fugue 11/ Alice S. 12/ White Horses >>> Bernard Santacruz - Lenox Avenue - 2008 - Rude Awakening.



Jeb Bishop: Tiebreaker (Not Two - 2008)

bishopsli

Remarqué souvent pour ses interventions au sein du Vandermark 5 ou du Peter Brötzmann Chicago Tentet, le tromboniste Jeb Bishop s’essayait récemment, et sous son propre nom, à l’art du trio.

Auprès du contrebassiste Jason Roebke et du batteur Harris Eisenstadt, enregistrait à Cracovie ce Tiebraker, disque élaboré autour d’une suite de compositions longue de quarante minutes installée en deuxième plage : Jacket Weather / Double Dog / How Are You Dear / Northstar partie au son d’un mélange de swing et de cool amenés l’un et l’autre à perdre de leur influence sous l’effet des solos distribués et de quelques silences interdisant tout développement frénétique.

Les trois autres plages, de retenir des preuves de préoccupations différentes : conséquence de gestes changeants sur l’allure d’une phrase répétée sur Round Two, combinaison de facilité mélodique et de déconstructions frontales sur Mastetaker, ou interrogation d’un présent à aller au bop sur Piggly Wiggly. A chaque fois perspicace.

CD: 01/ Round Two 02/ Jacket Weather / Double Dog / How Are You Dear / Northstar 03/ Mastetaker 04/ Piggly Wiggly >>> Jeb Bishop, Jason Roebke, Harris Eisenstadt - Tiebraker - 2008 - Not Two Records.


Rombolá, Algora, Zach: … de las piedras (Another Timbre - 2008)

delasgrislis

En six improvisations, Alessandra Rombolá (flûtes et installations), Esteban Algora (accordéon) et Ingar Zach (percussions) parcourent sur ...de las piedras des compositions qu’ils peignent dans le même temps : morceaux d’angoisses dilués puis déposés par couches successives.

Inquiet de matière sonore différente, le trio amasse ainsi nappes longues et notes élaborées dans l’urgence, résonances et bruits parasites, chocs nés de gestes brusques et preuves de lyrisme éteint pour provenir d’une pratique qui a déjà beaucoup donné. Horizontale ici, verticale ailleurs, l’improvisation s’insinue dans l’ombre, avant de tout avaler.


Rombolá, Algora, Zach, ... de las piedras (extrait). Courtesy of Another Timbre.

CD: 01/ ámbar 02/ alabastro 03/ galena 04/ turmalina 05/ jade 06/ amatista >>> Alessandra Rombolá, Esteban Algora, Ingar Zach - … de las piedras - 2008 - Another Timbre. Distribution Metamkine.


David Murray, Mal Waldron: Silence (Justin Time - 2008)

GriMurSliWal

Enregistré en 2001 à Bruxelles, Silence dépose l’entente de David Murray et de Mal Waldron sur quelques standards et compositions personnelles.

Au nombre des premiers, deux ballades : I Should Care au développement sans véritable saveur, et puis All Too Soon, air d’Ellington que le duo sublime pour concilier l’inspiration emportée de Murray au ténor et la noirceur envoûtante sortie du piano de Waldron. Au nombre des secondes : la marche orientale de Free for C.T.  (Waldron et Roach) et l’emblématique Soul Eyes (Waldron), titres sur lesquels Murray intervient à la clarinette basse ; Hurray for Herbie (Waldron toujours), qui embrasse les descentes abruptes de la main droite du pianiste et l’ascension radicale du ténor, et Silence (Murray), sur lequel le saxophoniste dépose interventions rauques et autres sifflements sur les répétitions circulaires de son partenaire.

S’il n’est pas, comme présenté, le dernier enregistrement connu de Waldron, Silence trouve sa justification ailleurs : dans l’accord parfait trouvé sur l’instant de deux musiciens frondeurs et singuliers.

CD: 01/ Free for C.T. 02/ Silence 03/ Hurray for Herbie 04/ I Should Care 05/ Jean-Pierre 06/ All Too Soon 07/ Soul Eyes  >>> David Murray, Mal Waldron - Silence - 2008 - Justin Time. Distribution Harmonia Mundi.


Michel Lambert, Rakalam Bob Moses: Meditation on Grace (FMR - 2008)

rakaslilamb

Souvent entendu depuis auprès de François Carrier, Michel Lambert s’adonnait en 2004 au tout percussif en compagnie de Rakalam Bob Moses, ancien partenaire de Mingus, Rahsaan Roland Kirk ou Paul Bley, que Lambert est allé chercher jusque chez lui.

Meditation on Grace, de faire défiler allées et venues sur percussions subtiles, grands développements inspirés autant par le free jazz de Sunny Murray (jusqu’au murmure entendu sur Delicate Balance) que par les résonances de gongs orientaux conseillant l’accalmie (Meditation on Grace). Amasse ainsi les preuves de la clarté de la collaboration et de l’honnêteté d’une inspiration conjointe.

CD: 01/ Barrage 02/ Meditation on Grace 03/ Delicate Balance 04/ Radiant Transmission >>> Michel Lambert, Rakalam Bob Moses - Meditation on Grace - 2008 - FMR.


William Parker: Petit oiseau (AUM Fidelity - 2008)

Parkeroisli

Troisième référence de la discographie de ce qu’il est maintenant possible d’appeler le quartette classique de William Parker – là : le saxophoniste et clarinettiste Rob Brown, le trompettiste Lewis Barnes et le percussionniste Hamid Drake –, Petit oiseau en atteste, en plus, les progrès.

Tirées de ses rêves, de sa poésie, voire, d’un idéalisme sur lequel il bâtit son espoir, les compositions de Parker font le terreau idéal à l’entente du quartette sur un post-bop réfléchi (Petit oiseau), une pièce atmosphérique rêveuse (Dust from a Mountain) ou quelques insistances véhémentes profitant de l’inspiration de Brown. En musicien révérant, le contrebassiste rend aussi quelques hommages (au contrebassiste Malachi Favors ou au trompettiste Alan Shorter), se souvient pour avoir compris, retenu, et pouvoir réinventer toujours.

CD: 01/ William Parker Quartet 02/ Talaps Theme 03/ Petit Oiseau 04/ The Golden Bell 05/ Four for Tommy 06/ Malachi’s Mode 07/ Dust From a Mountain 08/ Groove Sweet >>> William Parker - Petit Oiseau - 2008 - AUM Fidelity. Distribution Orkhêstra International.



Commentaires sur