Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Newsletter

suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Le son du grisli : la revue

OOIOO : Nijimusi (Thrill Jockey, 2020)

nijimusi ooioo

Depuis le milieu des années 1990, OOIOO dispense une musique dans laquelle ses quatre membres – KayaN (guitare, voix), AyA (basse, voix) et Mishina (batterie) emmenées par YoshimiO (guitare, voix), déjà batteuse de Boredoms – fourrent diverses influences. Le début de Nijimusi, leur huitième album, atteste par exemple qu’elles auraient pu faire leur affaire de noise, oui mais voilà.

Voilà l’exercice chassé par d’autres envies et c’est au son des gestes d’une folle kagura que les quatre musiciennes inventent sans se soucier de genre : la danse provoquant des remous capables de distance, voici convoqués Can et Stereolab, Acid Mothers Temple et Björk, Tortoise et évidemment Shonen Knife… Les pulsations de ces sorcières sont insatiables, leurs cris réjouissants et leur bonheur endémique. Et quand elles se perdent en digressions instrumentales, leur art de la guitare (que ce disque met particulièrement en valeur) se déploie avec plus de liberté encore.  

OOIOO : Nijimusi
Thrill Jockey
Edition : 2020.
Guillaume Belhomme © Le son du grisli

couv



Commentaires sur OOIOO : Nijimusi (Thrill Jockey, 2020)