Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Le son du grisli #2

Muennich, Esposito, Jupitter-Larsen : The Wraiths of Flying A / Lars Åkerlund : Xenon (Firework Edition, 2012/2011)

michael muennich michael esposito gx jupitter-larsen the wraiths of flying a

Après avoir édité sur son label, Fragment Factory, un court exposé de révolte incendiaire (Die Arbeiter von Wien), Michael Muennich invite Michael Esposito – en poche, des enregistrements empruntés à l’American Film Studio de Santa Barbara – à rejoindre le duo qu’il forme avec GX Jupitter-Larsen. Ceci n’empêchant pas The Wraiths of Flying A d’être fait de solos (dont six interludes signés Muennich ou Esposito), de duos et de trios – formations qui recherchent toutes la compagnie des spectres (les silhouettes ravie, impassibles ou défaite, du livret ne formulant que quelques propositions).

Sonores, ces spectres prennent voix avec lesquelles jouer (témoignages renversés ou bouclés, dialogue homme-femme en proie à quel bombardement, dédoublement de discours faiseur de scansions…) et doivent se prémunir des machineries bruyantes inventées pour les écraser : née d’une confrontation Muennich / Esposito, The Grenn Room charrie des présences à n’en plus pouvoir. Expérimentale dans ce cas, la musique peut se faire plus dérangeante encore.

Ainsi sur Heimsuschung, pensée à trois : ce sont-là d'autres voix que l’on maltraite – coupe, concasse ou étouffe – sur un drone décoré de samples et d’inserts percutants. L’ouvrage est noir bien sûr, imposant plus encore, autant que l’est Slithering, neuf minutes durant lesquelles Muennich, seul maintenant, fleurit un autre drone sur le tangage d’une fantastique bécane à ravages.

EN ECOUTE >>> The Wraiths of Flying A

Michael Muennich, Michael Esposito, GX Jupitter-Larsen : The Wraiths of Flying A (Firework Edition)
Edition : 2012.
CD : 01/ The Green Room 02/ Interlude 03/ Heimsuchung 04/ Interlude 05/ The Wraiths of Flying A 06/ Interlude 07/ The Haunting of Mary Miles Minter (Part One) 08/ Interlude 09/ Slithering 10/ Interlude 11/ The Haunting of Mary Miles (Part Two) 12/ Interlude 13/ Stage Left
Guillaume Belhomme © Le son du grisli

lars akerlund xenon le son du grisli

Sur le même label, Lars Åkerlund faisait paraître l’année dernière Xenon. Ce sont-là d’autres déferlements pensés en termes de musique : boucles de notes grésillant, grouillements d’arthropodes zélés, élevage de parasites sous cloche électronique. Le bouillon de culture est aussi rare que le gaz dont il porte le nom.

Lars Åkerlund : Xenon (Firework Edition)
Edition : 2011.
CD : 01/ White Shade 02/ Slow, Horizontal 03/ Acoustic Minor 04/ No Room No Shadow 05/ Additive
Guillaume Belhomme © Le son du grisli



Commentaires sur Muennich, Esposito, Jupitter-Larsen : The Wraiths of Flying A / Lars Åkerlund : Xenon (Firework Edition, 2012/2011)