Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Newsletter

suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Free Jazz ManifestoPJ Harvey : Dry de Guillaume BelhommeLee Ranaldo chez Lenka lente

Tim Olive, Alfredo Costa Monteiro : 33 Bays (845 Audio, 2012)

index

33 Bays date d’octobre 2009. Tim Olive (guitare & électronique) et Alfredo Costa Monteiro (dispositifs électroacoustiques) y apparaissent en super-héros qui repoussent de grandes carcasses rouillées de leurs mouvements musicaux. Sur les enceintes, ça se traduit par des souffles grondants, un bruit de mitraille ou encore la chanson cuivrée d’objet extraordinaire.

On dirait que le duo s’occupe seulement de disposer des micros et de laisser tourner la bande. Sans doute pas. Mais disons quand même que l'environnement qu’il capte est industriel, nocturne, chimérique. Bien différent de celui de la seconde plage, plus « concret » et plus « artificiel » à la fois, en un mot plus futuriste. On y sent moins ce goût de métal qui avait plu sur le premier titre. Mais on y goûte un bruit de fond qui confine l’humeur noire que nous impose novembre aux tréfonds de l’instant.

EN ECOUTE >>> Deux extraits

Tim Olive, Alfredo Costa Monteiro : 33 Bays (845 Audio / Metamkine)
Edition : 2012.
CD : 01-02/ 33 Bays
Héctor Cabrero © Le son du grisli



Commentaires sur Tim Olive, Alfredo Costa Monteiro : 33 Bays (845 Audio, 2012)