Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Newsletter

suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Free Jazz ManifestoPJ Harvey : Dry de Guillaume BelhommeLee Ranaldo chez Lenka lente

Mirt : Artificial Field Recordings (Cat Sun, 2012)

mirt artificial field recordings

« I always wanted to create a least a small space detached from reality, but made of its fragments. Artificial Field Recordings is the most abstract of these attempts, without the main characters, created so that everyone can populate it at their discretion. »

La tournure vire – nettement – à l’ambient sur Artificial Field Recordings de Tomasz Mirt, alias Mirt, et pour tout dire (mais sans doute n’est-ce que mon goût personnel) le résultat est avenant. Car, disons-le, le producteur polonais ne se contente pas d’aligner les clichés perdus dans le désert synthétique, loin s’en faut.

Au contraire, une très belle chaleur sonore se dégage de ses soundscapes, enregistrés sur bande à l’été 2011. Imprégnés d’éléments épars et superbement intégrés les uns aux autres (field recordings, Wurlitzer, synthé modulaire…), les sept plages anonymes de l’album varient les échos du large à foison, même si quelques rares instants sibyllins viennent chatouiller l’enthousiasme. Pas de quoi empêcher la recommandation absolue d’au moins cinq tracks sur les sept.



Mirt : Artificial Field Recordings (Cat Sun)
Edition : 2012
CD : 01-07/ Artificial Field Recordings
Fabrice Vanoverberg © son du grisli



Commentaires sur Mirt : Artificial Field Recordings (Cat Sun, 2012)