Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Le son du grisli #2

Steve Roden : Proximities / Forms of Paper (LINE, 2011)

steve_roden_proximities

J’avais aimé de Steve Roden Four Possible Landscapes et Angel High Wires, sa collaboration avec Martin Archer et Geraldine Monk, deux disques sortis sous la même étiquette (Trente Oiseaux). Depuis, je n’étais pas retourné à sa musique malgré d’autres collaborations alléchantes (My Cat Is An Alien, Stephen Vitiello…).

Est-ce d’avoir tant attendu ? Me voilà entré tout schuss dans Proximities, une installation accoucheuse de lignes sismico-sonores dont le temps façonne des tresses stupéfiantes. Au son, on croirait des notes de mélodica. En vérité, ce sont des litanies dont l’origine est impossible à déterminer. Pourtant on leur fait confiance et on les laisse nous bercer gentiment. Doué pour remplir n’importe quel espace de sons fabuleux, Steve Roden peut même s’attaquer à la décoration de votre intérieur, par musique interposée.

EN ECOUTE >>> Proximities (extrait)

Steve Roden : Proximities (LINE / Metamkine)
Enregistrement : 2010. Edition 2011.
CD : 01/ Proximities
Pierre Cécile © Le son du grisli

steve_roden_forms_of_paper

Pour les dix ans de sa première sortie (déjà sur LINE), paraît une réédition remasterisée de Forms of Paper. Steve Roden y traite électroniquement divers bruits de feuilles de papier (ce qu'il explique ici). De son action naissent des événements : des 0 et des 1 apparaissent sur un écran blanc, un traîneau passe dans la neige, des puces à la voix tremblotante crissent et craquètent… Dix ans après, on comprend que le papier de Roden est la partition d’un orgue de barbarie muet et beau comme le silence.



Commentaires sur Steve Roden : Proximities / Forms of Paper (LINE, 2011)