Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Newsletter

suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Spéciale Jean-François PauvrosJackie McLean de Guillaume BelhommePJ Harvey : Dry de Guillaume Belhomme

Marion Brown : Solo Saxophone (Sweet Earth, 1977)

solosaxisliParfois délaissé par l’altiste (Juba Lee – 1966), le blues est au centre de ce Saxophone Solo. Mais ici, le blues abandonne la plainte originelle pour s’en aller gambader ailleurs. C’est donc un blues mobile et volubile (And Then They Danced) que Marion Brown convoque. Un blues sans lourdeur mais conservant quelques petites choses du récit initial. Un blues qui s’immisce jusque dans la latinité de La Placita. Un blues qui aime la danse et l’aventure. Un blues sans division et sans fioritures. Souvent nu et tempéré.

Et c’est l’alto sensible et enveloppant de Marion Brown qui le déverse. Un alto sans trop de sorties de route. Un alto généreux et empruntant la coda finale du Round Midnight de Monk avec élégance et évidence. Et maintenant, surgissant de ma mémoire, voici ce même Round Midnight. Cela se passait il y a une grosse quinzaine d’années dans un bar de la périphérie d’Apt. Marion Brown exposait quelques-unes de ses toiles et nous gratifiait d’un solo intemporel. C’était magique et envoûtant. C’était juste avant les gros problèmes de santé du saxophoniste. C’était peut-être son dernier concert. Marion Brown nous a quitté le 18 octobre dernier. Rééditer ce disque serait la moindre des choses.

Marion Brown : Saxophone Solo (Sweet Earth Records)
Enregistrement : 1977.
LP : 01/ Hurry Sundown 02/ Angel Eyes 03/ El Bochinchero 04/ And Then They Danced 05/ La Placita 06/ Encore
Luc Bouquet © Le son du grisli



Commentaires sur Marion Brown : Solo Saxophone (Sweet Earth, 1977)