Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire


Vers TwitterAu grisli clandestinVers Instagram

ECM Catalog (Kawade Shobo Shinsha, 2010)

ecmsli

Au Japon, on éditait récemment un livre célébrant (les quarante ans d') ECM. Un catalogue du catalogue, en somme, mais assez précis pour qu’on y trouve un intérêt.

Dans un premier temps, cet ECM Catalog fait défiler en couleurs et sans commentaire aucun les pochettes de disques parus sous l’étiquette – du Free at Last de Mal Waldron, donc, jusqu’au triple Colours d’Eberhard Weber. Dans un second, il publie des réductions en noir et blanc des mêmes images, sous lesquelles on trouve toutes informations nécessaires, voire administratives : nom du disque, date de son enregistrement, identités des musiciens à y entendre, titres et attributions des compositions, nom du studio, du superviseur et du concepteur de la pochette. La lecture se fera en conséquence en plusieurs fois et chaque fois recèlera sans doute de découvertes inattendues.

Ainsi trouve-t-on plaisir à consulter l'annuaire, d’autant que celui-ci nous rappelle qu’ECM n’a pas toujours été ECM, l’esthétique défendue par le label pas toujours celle à laquelle sont attachés pour l’alourdir avec panache Keith Jarrett, Dave Holland, Arvo Pärt, Jan Garbarek ou Stephan Micus… Retour alors à Waldron et puis Paul Bley, Derek Bailey et Hugh Davies, Marion Brown, Anthony Braxton, Barre Phillips, Steve Reich, Wadada Leo Smith, Jimmy Giuffre

Kenny Inoaka, et autres : ECM Catalog (Kawade Shobo Shinsha)
Edition : 2010
Guillaume Belhomme © Le son du grisli



Commentaires sur ECM Catalog (Kawade Shobo Shinsha, 2010)