Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire


suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Sortir : Sonic Protest 2017Interview de Jacques OgerLe son du grisli sur Twitter
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Mats Gustafsson : Needs! (Dancing Wayang, 2010)

grislineedsorry

Ce dont Mats Gustafsson a besoin, Dancing Wayang lui procurait récemment : un 33 tours assez original pour partir dans tous les sens.

Dessus, une suite de saynètes plus ou moins expérimentales : un début souffreteux (œuvre au noir, micros frottés et salive sur moteurs tournant à vide d’une mécanique fade pour être trop huilée) mais un développement autrement démonstratif : apogée de plaintes de baryton en dérapage perpétuel. Spectral, l’amoncellement des effets d’un variateur, d’autres souffles et de manipulations de micros et boutons de plus en plus subtils, chargent l’ouvrage qui gagne en frasques et virulences.

C’est la pratique – pourtant difficile à l'âge de Gustafsson – d’un complexe jeu d’enfant : un bourdon et une mélodie miniature pour toute conclusion, Needs! prouve que le Suédois n’est pas condamné à donner toujours dans une « efficacité mâle » pour faire effet. Sa noirceur peut gagner au polissage et son inspiration à la régression expérimentale.

Mats Gustafsson : Needs! (Dancing Wayang / Instant Jazz)
Edition : 2010.
LP : Needs!
Guillaume Belhomme © Le son du grisli



Commentaires sur Mats Gustafsson : Needs! (Dancing Wayang, 2010)