Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Newsletter

suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Free Jazz ManifestoPJ Harvey : Dry de Guillaume BelhommeLee Ranaldo chez Lenka lente

Lê Quan Ninh : Improviser librement (Mômeludies, 2010)

lequansli

Sous la forme d’un abécédaire que remplissent notes, extraits d’entretiens ou de correspondances, le percussionniste Lê Quan Ninh livre sa définition de l'improvisation : empirique et évidemment multiple.

Variations sur un même anti-thème : improvisation et liberté et refus des contraintes, improvisation non identifiable et qualifiable moins encore, improvisation-discipline, improvisation-témoignage, improvisation-antimatière, improvisation impersonnelle, improvisation-échange – Bakounine cité au passage : « La liberté d’autrui étend la mienne à l’infini » –, improvisation aux « règles relatives » ou improvisation aux disques-accidents… 

Le charme de Lê Quan Ninh est de ne pas prendre prétexte de poésie pour préférer dire vrai sans ambages : si son art est abstrait, son témoignage n’en rajoute pas – on en connaît qui n’hésitent pourtant pas, surchargent leur pratique musicale de textes-fioritures capables de rendre l’ensemble nauséeux.  En mots comme en sons, Lê Quan Ninh évite donc la supercherie et les poses, en appelle à un corps que l’on n’empêche plus et regrette que l’on n’envisage pas davantage le rythme comme un « ordre des distances » plutôt que comme un « ordre du temps ».

Privé de Z, « Zénith » aurait pu pourtant convenir à l’abécédaire. Derrière le mot, cette notule que le percussionniste concède afin d’expliquer sa démarche : « Parce que je voudrais savoir quand même un peu. Et m’apaiser ».

Lê Quan Ninh : Improviser librement, abécédaire d’une expérience (Mômeludies)
Edition : 2010.
Guillaume Belhomme © Le son du grisli



Commentaires sur Lê Quan Ninh : Improviser librement (Mômeludies, 2010)