Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Newsletter

suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Steve Lacy (unfinished)le son du grisli sur InstagramMy Bloody Valentine : Loveless de Guillaume Belhomme

Fennesz, Daniell, Buck : Knoxville (Thrill Jockey, 2010)

grisliville

« Envisager un séjour à Knoxville vous expose à toutes sortes de décharges électriques », voilà ce qu’on pourrait lire sur un sticker collé sur la pochette du disque de Fennesz, Daniell et Buck, si l’ère du tout-prévenance / « gare-aux-effets secondaires » était arrivée dans sa phase ultime – mais ne nous en faisons pas, ce beau jour arrivera bien vite.

Pour l'heure, la pochette nous offre des fleurs alors que l’enchaînement des quatre titres de Knoxville (la ville où les guitaristes Christian Fennesz et David Daniell et le batteur Tony Buck ont joué ensemble au Big Ears Festival en 2009) fait passer l’auditeur d’un climat chargé à un autre. Au début, les guitares électriques recrachent des notes de cristal. Après ça, il y a leur résonance, des larsens, des distorsions, bref assez pour que l’orage éclate. Les médiators s’emballent et claquent dans des cymbales qui n’attendaient que ça : le final est grandiose. Voilà à quoi ressemble Knoxville ; autant dire qu’il est impératif de s’y rendre.

Christian Fennesz, David Daniell, Tony Buck : Knoxville (Thrill Jockey / Amazon)
Enregistrement : 7 février 2009. Edition : 2010.
CD : 01/ Unüberwindbare Wände 02/ Heat from Ligh 03/ Antonia 04/ Diamond Mind
Pierre Cécile © Le son du grisli



Commentaires sur Fennesz, Daniell, Buck : Knoxville (Thrill Jockey, 2010)