Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Newsletter

suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Spéciale Jean-François PauvrosJackie McLean de Guillaume BelhommePJ Harvey : Dry de Guillaume Belhomme

Tomaž Grom, Seijiro Murayama : Nepretrganost (Sploh / L'innomable, 2010)

nepretrgrisli

En compagnie de Tomaž Grom, contrebassiste slovène inquiet de techniques instrumentales étendues, Seijiro Murayama improvisait l'année dernière cinq pièces consignées sur  Nepretrganost.

A Kranj, le percussionniste redisait donc son intérêt pour les échanges faits autant de concentration que d'écoute et allant d'expressions mesurées en imprécations accoucheuses d'atmosphères. A côté de Murayama, Grom démontre d'un archet timide et puis prend ses distances : en périphérie instrumentale, le contrebassiste oppose aux gestes endurants de son partenaire des bruits parallèles et des chants parasites. A son habitude, Murayama agit et quelques fois réagit : ayant décidé de la ligne du parti improvisé en amateur de drone, il pourra donner de la voix et lever d'inattendus et beaux reliefs. L'ensemble, délicat, est sans arrêt confronté à la possibilité d'un silence. De cette possibilité qui tient souvent lieu de promesse, Nepretrganost, comme beaucoup d'enregistrements récents de Murayama, profite sans arrêt.

Tomaž Grom, Seijiro Murayama : Nepretrganost (Sploh / L'innomable)
Enregistrement : 2009. Edition : 2010.
CD : 01/ Ena 02/ Dva 03/ Tri 04/ Stiri 05/ Pet
Guillaume Belhomme © Le son du grisli

a

Seijiro Murayama et Tim Blechmann, duo récemment entendu sur 347, improviseront ce mercredi 25 août dans le cadre du Festival Météo.



Commentaires sur Tomaž Grom, Seijiro Murayama : Nepretrganost (Sploh / L'innomable, 2010)