Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Newsletter

suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Le son du grisli : la revue

Mark Feldman, Sylvie Courvoisier : Oblivia (Tzadik, 2010)

oblivsli

Virtuoses, on sait que Mark Feldman et Sylvie Courvoisier le sont  et cela ne pose pas de problème ici. On sait aussi que leur musique ne passe plus par le jazz mais toujours par l’improvisation. On sait ce que leurs compositions doivent à Bartok, Messiaen, Janacek, Enesco. On sait leurs mondes immenses et ouverts.

A nouveau, et en duo, ils nous offrent ces riches mondes. Ces mondes de tourments, de souplesses et de félinités. Ces mondes où les espaces respirent, où les suspensions s’incrustent et ne lâchent jamais prise (Bassorah). Dans ces onze pièces au verbe vif et inspiré, les fougues se déplacent de l’un à l’autre et, ensemble, se soudent et entrent en résonance (Vis-à-vis). En périphérie, la stridence s’installe, l’angoisse se délivre, joue le jeu de l’ironie et des poursuites fatales (Fontanelle). En son centre, la musique déploie plénitude et rondeur, sensibilité et abandon (sous un rêve huileux). Un disque rayonnant, j’en suis sûr.

Mark Feldman, Sylvie Courvoisier : Oblivia (Tzadik / Orkhêstra International)
Enregistrement : 2009. Edition : 2010 
CD : 01/ Conky’s Lament  02/ Dunes  03/ Messianesque 04/ Purveyors  05/ Oblivia de Oblivion  06/ Double Windsor  07/ Bassorah  08/ Vis-à-vis  09/ Samarcande 10/ Fontanelle 11/ Sous un rêve huileux
Luc Bouquet © Le son du grisli



Commentaires sur Mark Feldman, Sylvie Courvoisier : Oblivia (Tzadik, 2010)