Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Le son du grisli #2

Pierre Gerard, Shinkei : Static Forms (Dragon's Eye, 2010)

gerardsli

On se souvient de l'oiseau de Brancusi coincé en douane américaine : fallait-il le considérer comme une œuvre d'art ? Les douaniers retournent et retournent encore l'oiseau et les étranges bruits qui en sortent semblent être ceux avec lesquels compose Pierre Gerard dans une pièce qu'il dédie justement au sculpteur. Des bruits faibles entourés par le silence le temps que des interrogations naissent sous la casquette des officiers, un embouteillage d’idées partagées entre l’envie de bien faire et le souci affiché de comprendre de quoi il retourne. Ce sont dans ces soupçons que taille Gerard afin de former une abstraction contenant des propositions musicales en devenir et des copiés-collés qui demandent du volume, et pas qu’un peu. 

Une composition non intitulée de David 'Shinkei' Sani – split oblige – suit la première pièce : des notes de piano optent cette fois pour un art concret sur des grésillements malingres ou la rumeur créée par des objets que l'on traîne à terre ou dont on joue. Des tonnerres de pacotille et des vents factices, un grain menaçant et des apparitions d’ordre numérique. Shinkei revient au piano pour finir, et conclut le disque qu’il se partage avec Pierre Gerard, que l’on appelle Static Forms.

Pierre Gerard, Shinkei : Static Forms (Dragon's Eye Recordings)
Edition : 2010.
CD-R : 01/ Pierre Gerard : Wooden Mouldings for the Assembly (to Constantin Brancusi) 02/ Shinkei : Untitled
Héctor Cabrero © son du grisli



Commentaires sur Pierre Gerard, Shinkei : Static Forms (Dragon's Eye, 2010)