Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Newsletter

suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Le son du grisli : la revue

Pascal Battus, Christine Sehnaoui Abdelnour : Ichnites (Potlatch, 2010)

ichnitesli

Sous un titre judicieux, ce recueil « d’empreintes » posées en mai 2009 développe, en cinq chapitres (eux en revanche alourdis d’intitulés descriptifs), tout un art de la gravure en taille-douce : pointe sèche, eau-forte, Pascal Battus (surfaces rotatives) et Christine Sehnaoui Abdelnour (saxophone alto) dressent de petits manèges éoliens, bruts – on pense à celui de Petit Pierre, à la Fabuloserie – et très savamment sophistiqués.

Si le premier, sur ses plateaux (pas des platines ! plutôt les tours de quelque potier sonique), façonne matériaux hétéroclites et espaces auditifs, la seconde emporte (au-delà de la rhétorique salivaire désormais établie) son alto concret, fluide, flûté dans des contrées que ni Denley ni Bosetti n’ont épuisées. Tout « étendus » qu’ils soient, les moyens convoqués sont mis en jeu dans une pratique serrée, douce ou corrosive, toujours intense et élégante, souvent poétique. Sans doute est-ce ce qui fait de ce disque un précieux jardin portatif, que l’on garde près de soi.

Pascal Battus, Christine Sehnaoui Abdelnour : Ichnites (Potlatch / Orkhêstra International)
Edition : 2010.
CD : 01/ Egrenages & pelage 02/ Fouilles & rongement 03/ Estocade & coulées 04/ Reliefs de repas 05/ Voies & allures
Guillaume Tarche © Le son du grisli



Commentaires sur Pascal Battus, Christine Sehnaoui Abdelnour : Ichnites (Potlatch, 2010)