Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Newsletter

suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Free Jazz ManifestoPJ Harvey : Dry de Guillaume BelhommeLee Ranaldo chez Lenka lente

Muhal Richard Abrams: Vision Towards Essence (Pi Recordings - 2007)

Muhalsli

Co-fondateur de l’AACM, partenaire privilégié de Marion Brown, Hamiett Bluiett ou Roscoe Mitchell, Muhal Richard Abrams interrogeait son piano en solitaire lors de l’édition 1998 du Festival de Jazz de Guelph, au Canada. Vision Towards Essence est l’enregistrement de ce concert.

Improvisant pendant près d’une heure, Abrams rappelle ici la variété de ses préoccupations, qui l’auront porté des revendications du free jazz à l’écriture de pièces pour quatuor à cordes, dont la deuxième a pu être interprétée par le Kronos Quartet. Alors, un peu à la manière d’Irène Schweizer, Abrams mélange les genres, rend de longs passages impressionnistes en n’oubliant jamais d’y glisser ici une note incongrue, là une proposition qu’on n’attendait pas. 

Légère, la main droite décide de précipitations parfois arrêtées net, quand la gauche s’occupe de répéter une note grave en guise de contraste. Souvent, l’humeur est tempétueuse, classique, avant d’être envahie par quelques réminiscences d’un ragtime assez habile pour se glisser dans un discours qu’il enjolive. Symbole d’une entente conclue entre des styles différents, Part 3 imbrique ainsi la progression pseudo scolaire et le rythme insistant, la grâce pénétrante et l’énergie absorbée.

CD: 01/ Part 1 02/ Part 2 03/ Part 3

Muhal Richard Abrams - Vision Towards Essence - 2007 - Pi Recordings. Distribution Orkhêstra International.



Commentaires sur Muhal Richard Abrams: Vision Towards Essence (Pi Recordings - 2007)

  • j'ai su que t'avais perdu 5 kilo!

    Posté par pratas, lundi 17 septembre 2007 à 05:12 | | Répondre
  • Ndlr

    Pratas tient un blog sur lequel il publie des phrases souvent vides de sens (lorsque ce ne sont pas des citations) tout en éprouvant un penchant attendrissant pour une conjugaison qu'on maltraite. Bravo à lui pour ce commentaire, qui ne semble pourtant pas avoir de lien direct avec Muhal Richard Abrams.

    Posté par Ndlr, lundi 17 septembre 2007 à 10:03 | | Répondre
  • j'ajouterai pas un mot, completement d'accord,
    ne fus que pour dire que j'aime pas les disques rigides.

    Posté par pratas, lundi 17 septembre 2007 à 13:37 | | Répondre