Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire


Vers TwitterAu grisli clandestinVers Instagram

Eliott Sharp, Reinhold Friedl: Feuchtify (Emanem - 2006)

feuAvec Feuchtify, Elliott Sharp et le pianiste Reinhold Friedl signent une improvisation altière et vivifiante.

Mesuré, le duo allie ses pratiques iconoclastes: Friedl mettant en place un jeu plus (gestes parfois violents, commande de graves réverbérés) ou moins conventionnel (sur piano préparé ou allant voir à l’intérieur de son instrument) ; Sharp passant d’un instrument à l’autre (guitare, basse, dobro, saxophone soprano) pour courir derrière des possibilités nouvelles et avouer de manières différentes son intérêt pour les slides.

Alors, les couleurs changent au gré des combinaisons : ambient dilatée en samples (Ify), pièces sombres (Scrib) ou amusées (Pet, chinoiserie passée en miroir déformant), déconstructions percussives (Vert, Gress) et dialogues réfléchis (Dict).

Pour avoir su évaluer leur rencontre avec réflexion plutôt que précipiter leur discours dans une improvisation trop emportée, Sharp et Friedl convainquent ici avec une évidence tenant du surnaturel.

CD: 01/ Dict 02/ Duc 03/ Gress 04/ Ject 05/ Pet 06/ Pend 07/ Por 08/ Scrib 09/ Tract 10/ Vert 11/ Sub 12/ Dis 13/ Ify

Eliott Sharp, Reinhold Friedl - Feuchtify - 2006 - Emanem. Distribution Orkhêstra International. 



Commentaires sur Eliott Sharp, Reinhold Friedl: Feuchtify (Emanem - 2006)