Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Newsletter

suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Free Jazz ManifestoPJ Harvey : Dry de Guillaume BelhommeLee Ranaldo chez Lenka lente

Geir Jenssen : Cho Oyu 8201 m (Ash International, 2006)

geir jenssen cho oyu

Au moyen de field recordings attrapés sur Minidisc, Geir Jenssen (Biosphere) nous transporte au sommet du Cho Oyu, mont himalayen situé à la frontière tibéto-népalaise, auquel il s'est attaqué à l’automne 2001.

Carnet de route sonore, Cho Oyu raconte 8201 m de transport. A terre (Zhangmu, Tingri), des bribes de conversations filtrant parmi clochettes et gongs, le bruit d’un moteur ou le chant d’un torrent. Et puis, après avoir mis en boucle un court passage de musique tibétaine retenue sur cassette (Jobo Rabzang), c’est l’ascension. A 5400 mètres de hauteur, Jenssen croise quelques bergers et leurs troupeaux (Palung). Dernière présence animale, une nuée d’oiseaux (Cho Oyu Basecamp, Nangpa La).

Moins fréquentes, les rencontres se font aussi moins concrètes : voix d’un pilote d’avion survolant les parages (Camp 1) ou faible mélodie passant à la radio (Camp 15) captés par les appareils de Jenssen. Qui enfermeront aussi la rumeur d’une tempête de grêle (Camp 3) et celle de l’ambiance régnant au sommet (Summit).

Forcément insaisissable dans son intégralité, la portée de ces field recordings n’en est pas moins fascinante. Matériau ayant servi à la confection de Dropsonde – album de Biosphere sorti en 2005 -, Cho Oyu 8201 m expose concrètement la somme de souvenirs influents, et invente une cartographie d’enregistrements rares.

Geir Jenssen : Cho Oyu 8201 m, Field recordings from Tibet (Ash International / La baleine)
Edition : 2006.

CD : 01/ Zhangmu 02/ Tingri 03/ Jobo Rabzang 04/ Chinese Basecamp 05/ Palung 06/ Cho Oyu Basecamp 07/ Nangpa La 08/ Camp 1 09/ Camp 15 10/ Camp 2 11/ Camp 3 12/ Summit
Guillaume Belhomme © Le son du grisli



Commentaires sur Geir Jenssen : Cho Oyu 8201 m (Ash International, 2006)